NETTALI.COM – L’Argentine y est aussi. Au bout d’un match à suspense et d’une séance de tirs au but (1-1, 3-2 ap. t.a.b), l’Albiceleste de Lionel Messi s’est qualifiée pour la finale aux dépens de la Colombie. Elle y retrouvera donc le Brésil pour une finale de rêve. Depuis le début de la compétition, les deux sélections ont été portées par leurs superstars : Lionel Messi et Neymar.

La Copa América aura bien sa finale de rêve. L’Argentine est venue à bout de la Colombie, (1-1, 3-2 ap.t.a.b) mardi, grâce à un Emiliano Martinez héroïque aux tirs aux buts et un Messi passeur décisif. L’Albiceleste rejoint donc le Brésil de Neymar.

C’était le festival des Martinez à Brasilia, avec l’ouverture du score de Lautaro dès la septième minute de jeu et trois tirs aux buts arrêtés par le gardien d’Arsenal Emiliano. Mais la grande finale de la Copa America, samedi soir, au mythique stade Maracana de Rio de Janeiro, sera surtout un duel de stars entre Messi et Neymar, anciens coéquipiers au FC Barcelone, qui n’ont jamais remporté de titre majeur avec leur sélection nationale.

Messi pour briser la malédiction

Pour le sextuple ballon d’or argentin, ce sera l’occasion de rompre la malédiction après quatre finales perdues (Mondial 2014, Copa América 2007, 2015 et 2016) et d’en finir avec une disette interminable de son pays, qui ne remporte pas de trophée depuis la Copa América de 1993. La cheville en sang après un tacle de Fabra, le numéro 10 n’a pas égalé le record de 77 buts de Pelé, meilleur buteur sud-américain en sélection, mais a délivré sa cinquième passe décisive en six matches dans le tournoi et n’a pas tremblé lors de la séance de tirs aux buts.

Contre la Colombie, le sélectionneur argentin Lionel Scaloni a laissé sur le banc les Parisiens Paredes et Di Maria, préférant aligner Guido Rodriguez en sentinelle et Nico Gonzalez en attaque, aux côtés du tandem Messi-Martinez, très en vue en début de match. Bien lancé dans la surface par Lo Celso, le numéro 10 argentin s’est défait du marquage de Mina et a centré en retrait pour l’attaquant de l’Inter de Milan, qui a ouvert le score du plat du pied (7e).

La bonne entrée de Di Maria

La réaction colombienne ne s’est pas faite attendre. De retour de suspension, Cuadrado voulait fêter sa centième sélection par un but, mais sa frappe a été détournée par Emiliano Martinez. La Colombie se montrait de plus en plus pressante, touchant du bois deux fois coup sur coup, avec une frappe contrée de Barrios repoussée par le poteau (35e) et une tête de Mina sur la transversale (36e). L’Argentine s’est réveillée juste avant la pause, avec une tête à bout portant de Gonzalez détournée par Ospina.

Les efforts colombiens ont finalement été récompensés, avec une chevauchée fantastique de Luis Diaz, qui a pris Pezzella de vitesse et a devancé la sortie du gardien argentin (61e), sur une ouverture lumineuse de Cardona.

Lionel Scaloni s’est finalement décidé à faire entrer Di Maria, qui a remis l’Argentine dans le bon sens. L’ailier parisien a délivré deux caviars en fin de match, mais a vu Lautaro Martinez manquer l’immanquable en tirant à côté (73e) et Messi tirer sur le poteau (80e). C’est finalement Emiliano Martinez qui a qualifié les Argentins, en repoussant les tirs au but de Sanchez, Mina et Cardona.

La cheville de Messi en sang

Auteur de la passe décisif sur l’ouverture du score de son équipe, Lionel Messi a aussi terminé la demi-finale de Copa America entre l’Argentine et la Colombie (1-1, 3 tab 2) avec la cheville gauche en sang, mardi.

Dans cette demi-finale très musclée, Lionel Messi en a fait les frais puisqu’il a reçu un traitement de faveur musclé d’un joueur en particulier: Frank Fabra. L’arrière gauche argentin a d’abord été averti après un tacle mal maitrisé sur Messi à la 55e minute de jeu. Il a frôlé le carton rouge quelques minutes plus tard (58e) en assénant une semelle sur la cheville gauche de Messi, laissant une trace bien visible de son intervention. La chaussette de la star argentine s’est en effet colorée de rouge. Fabra s’est aussitôt excusé et Messi a terminé la rencontre avec sa cheville gauche en sang.

Fabra s’excuse et demande le maillot de Messi

L’histoire entre les deux joueurs ne s’est pas arrêtée là puisque Fabra, qui évolue à Boca Juniors, a profité de ce moment d’échange avec Messi pour lui demander son maillot, après lui avoir présenté ses excuses. Cela n’a peut-être pas fait rire le FC Barcelone, qui essaie toujours de prolonger sa star, actuellement libre depuis la fin de son contrat le 30 juin dernier.

Passeur décisif sur l’ouverture du score argentine, Messi a aussi transformé son tir au but en force. Il a désormais rendez-vous en finale face au Brésil, dimanche (samedi 23h59), pour remporter enfin un premier titre avec sa sélection. Il défiera Neymar, son ami et ancien coéquipier au Barça qui lui avait donné rendez-vous.

Retrouvailles avec Neymar

Nous sommes tous les deux en finale, je sais que Ney l’a dit, d’une part, parce que nous sommes amis mais aussi parce qu’il voulait que je sois là. Ce sera sûrement très équilibré et compliqué. Nous sommes très excités, nous avons atteint le premier objectif qui était la finale, pour jouer tous les matchs, et maintenant nous sommes plus excités que jamais pour décrocher cette Coupe“, a laissé entendre la Pulga qui a sûrement ce samedi sa dernière chance de décrocher un titre majeur avec l’Argentine mais aussi offrir à l’Albiceleste son premier trophée depuis 1993.