NETTALI.COM – Le Britannique Lewis Hamilton (Mercedes) a remporté dimanche le GP du Portugal et détient désormais seul le record de victoires en Grand Prix avec 92 succès. Il a devancé son coéquipier Valtteri Bottas et Max Verstappen (Red Bull).

Lewis Hamilton est désormais sans égal. Deux semaines après avoir rejoint Michael Schumacher avec un 91e succès en Grand Prix, le pilote Britannique est à présent entré dans l’histoire de la Formule 1 grâce à sa victoire dans le Grand Prix du Portugal. Une 92e victoire pour le pilote Mercedes qui conforte sa place de leader au classement du Championnat du monde.

Tous les ingrédients étaient réunis à Portimão pour assister à une belle course. Le public dans les tribunes, une piste resurfacée… et la pluie ! Il n’en fallait pas plus pour en exciter quelques uns et rendre nerveux les autres dans les premiers hectomètres.

A l’extinction des feux, Lewis Hamilton s’est littéralement envolé, ne laissant aucune chance à son coéquipier Valtteri Bottas, tassé par Max Verstappen dès le premier virage. Mais ne voyant pas la Racing Point de Sergio Perez arriver dans son rétro, le Néerlandais s’accroche avec le Mexicain qui s’offre une grosse frayeur en partant en tête-à-queue devant le peloton lancé à vive allure.

Le film de la course

Mais celui qui marqua les esprits au départ fût Carlos Sainz qui s’est retrouvé à la deuxième place, intercalé entre les deux Mercedes de Bottas et Hamilton, en difficulté sur une piste rendue glissante par les gouttes de pluie. Mieux encore, le pilote McLaren a pu goûter la joie de rouler en tête… jusqu’au 6ème tour.

La pluie s’est alors arrêtée de tomber sur les collines de Portimão, même si les nuages noirs et chargés ont menacé les pilotes jusqu’au bout. Carlos Sainz est rentré dans les rangs en se faisant dépasser par les Flèches noires de Bottas et Hamilton, et la Red Bull de Verstappen qui ont gagné en adhérence. Le trio de tête s’était formé pour aller jusqu’au bout. L’envie d’entrer dans la légende était trop grande pour Lewis Hamilton qui, avec une monoplace qui frôle la perfection, a enchaîné les meilleurs temps jusqu’à chiper la première place à son coéquipier lors du 20e tour et ne plus la lâcher. Jamais Bottas n’a donné le sentiment de pouvoir inverser la tendance.

L’Equipe