NETTALI.COM- 7 personnes parmi les 25  placées sous mandat de dépôt dans l’affaire Boffa-Bayotte sont affectées par la grève de la faim entamée depuis la semaine dernière.

Les 25 personnes placées sous mandat de dépôt dans l’affaire Boffa-Bayotte ont entamé une grève de la faim.  Motif : ils exigent l’ouverture de leur procès après trois ans de détention préventive.

Cependant, informe Iradio, 7 parmi les grévistes ont vu leur état de santé se détériorer, après six jours de diète. Ils sont, selon Iradio, sous perfusion.

Les détenus, arrêtés après la tuerie de Boffa Bayotte, sont accusés d’associations de malfaiteurs, assassinat, participation à un mouvement insurrectionnel et détention d’armes à feu sans autorisation.