NETTALI.COM  – L’érection de Keur Massar en département n’est pas sans conséquence pour Pikine, Guédiawaye ou encore Rufisque. Un nouveau découpage qui risque de susciter des réactions de la part des populations des localités concernées. 

Le 28 mai 2021, Macky Sall n’a pas signé que le décret n⁰2021-687 faisant de Keur Massar le cinquième département de la région de Dakar après Dakar, Pikine, Rufisque et Guédiawaye. Le même jour, le chef de l’Etat a aussi signé le décret n⁰2021-688 qui consacre de nouvelles limites de communes dans les départements de Keur Massar, Pikine, Guédiawaye et Rufisque. Officiellement, le président de la République veut donner aux différents départements de la région de Dakar “une organisation territoriale plus cohérente”. Mais ce nouveau découpage administratif fait aussi des victimes et risque de créer des tensions.

En fait, c’est le département de Pikine qui est le plus grand perdant de ce redécoupage. La départementalisation de Keur Massar fait que Pikine est amputé de presque tout l’arrondissement des Niayes composé des communes de Keur Massar, Malika, Yeumbeul Nord et Yeumbeul Sud. Toutes ces communes font désormais partie du département de Keur Massar constitué de trois arrondissements (Malika, Yeumbeul et Jaxaay).

Si Pikine est amputé, Guédiawaye, lui, est scindé en deux arrondissements (Sam notaire et Wakhinane Nimzatt). Avant ce découpage, le département de Guédiawaye ne comptais qu’un seul arrondissement. A l’image de Guédiawaye, Rufisque aussi est charcuté. Ce département compte désormais trois arrondissements. Il s’agit de Sangalkam, Diamniadio et Rufisque Est. Autant de dire que ce nouveau découpage administratif va créer de nouvelles tensions du côté des populations des localités concernées.