NETTALI.COM – La livraison de ce jeudi 8 avril du journal Enquête informe que le phénomène de l’émigration clandestine est loin de s’arrêter. Un nombre important de Sénégalais continue d’arriver dans les îles Canaries. Cela, alors que le Premier ministre espagnol est attendu ce jour à Dakar. 

Ceux qui pensaient que le phénomène de l’émigration clandestine est derrière nous n’ont qu’à déchanter. Selon des sources de Enquête  bien établies à Tenerife, dans les îles Canaries, les vagues de migrants subsahariens continuent de déferler dans ces iles espagnoles. “Il y a un nombre important de Sénégalais qui continuent d’arriver dans ces îles, mais aussi des Maliens venant du Sénégal et de la Gambie’’. Selon la source du journal, ces migrants irréguliers sont logés dans “d’excellentes conditions’’ et les photos qu’ils envoient à leurs proches pourraient faire des émules, si les autorités ne redoublent pas de vigilance. “Ils sont dans les hôtels désertés par les touristes du fait de la pandémie. C’est une vie de pacha.

Selon toujours la source, les autorités espagnoles veulent, en fait, refouler les Sénégalais membres de ces cohortes de migrants, mais se heurtent à un obstacle.

“Nos compatriotes, renseigne-t-il viennent sans papier. Et ils refusent de se présenter comme des Sénégalais’’. En fait, pour ceux qui parviennent à rallier les iles espagnoles, s’ils sont identifiés comme étant des Sénégalais, il y a de fortes chances pour qu’ils soient rapatriés. Ce qui n’est pas le cas pour d’autres nationalités, dont le Mali. “Les Maliens sont épargnés puisque les autorités considèrent qu’ils viennent d’un pays en guerre et qu’il faut leur accorder l’asile’’.

C’est dans ce contexte que le chef du gouvernement espagnol Sanchez arrive aujourd’hui à Dakar.