NETTTALI.COM – Certains médias ont-ils vite fait de laisser croire que Khadidiatou Ndiouck Faye a été limogée ? En, tout cas, pour que nul n’en ignore, l’administration pénitentiaire sert un autre son de cloche et parle d’affection, dans une note.

La directrice de la Maison d’arrêt du Cap Manuel, selon la hiérarchie, n’a pas été emportée par la sortie de l’activiste Guy Marius Sagna, qui a dénoncé de mauvaises conditions dans cette prison. « L’affectation de la Directrice de la Maison d’arrêt et de correction du Cap Manuel en date du 12 mars 2020 n’a rien à voir avec les raisons évoquées dans la presse », précise une note. « Cette mutation, selon la même source, intervient en même temps que celle des directeurs (Thiès, Diourbel, Mbour, Dagana et Podor). Il s’agit bien d’un mouvement général concernant les directeurs après celui des Inspecteurs en date du 24 février 2024. »

Pour mémoire, le secrétaire administratif du Front pour une Révolution Anti-impérialiste Populaire et Panafricaine (Frapp France dégage) a dénoncé, jeudi, les mauvaises conditions de vie à la prison du Cap Manuel. « J’avais observé une grève de la faim en prison. Arrivé à la prison du Cap Manuel, on m’a dit que l’unité téléphonique est facturée à 100 francs. Même si l’appel ne passe pas, tu perds tout en payant 10 minutes, soit 1.000 francs », a dénoncé Guy Marius Sagna face à la presse.