NETTALI.COM – L’ancien recteur de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar, Abdou Salam Sall, interrogé par RFM, a réagi sur la violente bagarre qui s’est éclatée, dans la nuit du jeudi au vendredi au sein du temple du savoir entre les membres de « Kikendo » et ceux de « Ndef Leng ».

Il a constaté, pour le regretter, que cet acte est un échec de la gestion de l’Université. Il déplore le fait qu’il n’y ait pas suffisamment d’information. On ne prend pas, dit-il, les dispositions nécessaires pour partager sur les franchises universitaires.

De l’avis de Abdou Karim Sall, l’université Cheikh Anta Diop de Dakar compte plus de 80 mille étudiants. Ce qui, à ses yeux, est la taille moyenne d’une ville. Or, signale-t-il, on ne gère pas une ville moyenne sans service d’ordre. « Nous devons reprendre le système. Il faut conscientiser les étudiants. Les résidences des étudiants sont d’une extrême importance. Les enjeux sont énormes. Des   enjeux pour construire une nation. Le devenir du Sénégal est en jeu », prévient l’ancien recteur de l’UCAD.