NETTALI. COM – Lors de son face-à-face avec la presse, Ousmane Sonko a lancé un appel en direction de la Casamance. Le député de Pastef a fait un plaidoyer pour la fin de la crise et surtout le déminage de la région dont il est issu.

Ousmane Sonko est très touché par les fortes mobilisations qui ont abouti à sa libération.  Pour ce natif de la Casamance, une localité en proie depuis plus d’une trentaine d’années à un mouvement indépendantiste, moment n’a  jamais été aussi opportun pour en finir avec cette crise qui a trop coûté au Sénégal sur le plan humain, économique et de la stabilité. ” Il faut qu’on en finisse et ce n’est pas avec les bombardements ou la force parce qu’on ne règle jamais une crise comme cela. J’en appelle à mes parents,  je leur dis que cette mobilisation exceptionnelle de tous les Sénégalais, sans distinction de région, de race, d’ethnie ou d’âge, a fait tomber des stéréotypes, certaines croyances. Les Sénégalais,  debout comme un seul homme, ont émis un message au monde entier“, a déclaré Ousmane Sonko.

Et celui-ci de poursuivre: “en se battant pour un fils de la Casamance, en donnant leur vie pour Sénégalais originaire de la Casamance, ils ont montré que la Casamance est une part entière, totale du Sénégal“.

C’est au regard de cette unité dans l’action que le député de Pastef a lancé un appel à la paix. ” L’appel que je lance, c’est de déposer les armes sans condition, de faire dans les six mois à venir, que tout détenteur d’arme, le dépose auprès de l’armée nationale et qu’ensemble avec cette vaillante armée nationale, de procéder à identifier les lieux de dépôt de mines anti personnelles qui ont fini de faire des ravages chez les populations innocentes“.

Le parlementaire plaide aussi pour que le déminage soit fait et pour que la Casamance redevienne ce qu’elle n’aurait jamais dû cesser d’être, notamment le grenier du Sénégal