NETTALI.COM- La coordination départementale de PASTEF Foundiougne dénonce les exactions opérées depuis quelques semaines sur les membres de leur parti. Elle dit constater un acharnement sans précédent du gouvernement depuis la journée de levée de fonds de cette formation politique.

« Depuis lors, une campagne de diabolisation contre les patriotes est lancée par les ténors du pouvoir. Aujourd’hui, la goutte d’eau qui a fait déborder le vase c’est l’accusation ontre notre leader de faits de mœurs. Ainsi, au regard des évènements constatés depuis le 8 février 2021 allant de la convocation illégale de l’honorable député Ousmane Sonko et des arrestations toutes azimuts, nous considérons que le pouvoir en place abuse des moyens de l’Etat pour anéantir notre élan politique et cela nous ne l’accepterons pas », a déclaré Pape Alé Badji, coordonnateur de Pastef Foundiougne.

Selon lui, cette machination contre l’honorable député Ousmane Sonko est un complot contre un adversaire potentiel et le seul opposant radical à ce régime.

Ainsi, prévient-il : « face à cette situation, nous résisterons par tous les moins pour que ces faits que nous considérons comme un complot soient rétablis et que les comploteurs soient arrêtés. C’est ainsi que nous sommes mobilisés à retourner contre le Président Macky Sall ces paroles d’opposant, en date du 19 juin 2011 contre la répression et les atteintes liberticides aux libertés et droits des militants et sympathisants de PASTEF. La confrontation avec le pouvoir est inévitable et l’armée devra prendre ses responsabilités aux côtés du peuple », prévient-il.