NETTALI.COM- La nuit du mercredi a été marquée par une série d’émeutes dans Dakar et sa banlieue. Les jeunes ont brulé des pneus et attaqué certains édifices pour protester contre le couvre-feu mais, le ministre de l’Intérieur minimise.

Ce mercredi, c’était le premier jour de couvre-feu décrété de 21h à 5h du matin à Dakar et Thiès pour stopper la propagation de la pandémie du Coronavirus. Cependant, la  nuit était chaude dans plusieurs localités de Dakar avec de violentes manifestations de jeunes qui se sont même affrontés avec les forces de l’ordre.

Face aux journalistes ce jeudi 7 janvier 2021, dans le cadre de la conférence de presse du Gouvernement, le ministre de l’Intérieur est revenu sur la mesure et ses conséquences.

Selon Antoine Félix Diome, l’instauration de l’état d’urgence vise la protection des populations. « L’objectif à travers cette décision, est avant tout d’endiguer la propagation du virus », rappelle le ministre de l’Intérieur.

Il s’est réjoui que la mesure de couvre-feu ait été respectée dans les régions de Dakar et de Thiès. Aussi, a-t-il minimisé les incidents de la nuit d’hier. « Il y a quelques manifestations qui ont eu lieu mais, après quelques interventions l’ordre a été rétabli. Il n’y a pas de difficulté par rapport à l’application ou l’entrée en vigueur de cette mesure », avance le ministre de l’Intérieur.

Et de poursuivre : « Nous sommes dans le cadre du fonctionnement que nous connaissons tous. Il y a un dispositif qui est en place et qui sert la population. Il est certain qu’il ne se pose aucune difficulté par rapport à l’entrée en vigueur des mesures qui ont été entreprises ».