NETTALI.COM – A la suite du message à la Nation du chef de l’Etat, Abdoul Mbaye, un brin pessimiste, a fait une sortie qui prédispose à une vision tragique de l’année 2021. Toutefois, il écarte la corrélation que Macky Sall cherche à établir entre cette situation et les contrecoups néfastes du coronavirus.

Brossant un tableau sombre de l’économie sénégalaise, à la suite du discours du 31 décembre du président Macky Sall, Abdoul Mbaye est on ne peut plus pessimiste.

«2021 sera donc une autre année difficile parce que la soi-disant croissance sénégalaise continuera à ne pas faire reculer la pauvreté. Elle ne cessera d’être caractérisée par l’absence d’emplois suffisants créés, comme l’a constaté récemment une étude de la SFI, membre du groupe de la Banque mondiale», pronostique l’ancien Premier ministre, dans un message-vidéo posté sur Facebook.
Il croit savoir que “la croissance, si elle existe, est confisquée par des politiciens devenant fort vite milliardaires et quelques affairistes sortis du néant, pour être mis à leur service. C’est pourquoi il écarte la corrélation que le gouvernement cherche à établir entre cette situation et les conséquences néfastes du coronavirus”.
Le leader du parti Act, qui anticipe sur « un échec économique », ajoute que la solution ne viendra certainement pas « des illusions politiciennes » visant à « distraire le peuple, partager les responsabilités de l’échec avec de nouveaux complices dans le but de calmer un front social qui se lève ».