NETTALI.COM – Le ministre Abdou Karim Sall n’est pas concerné par le marché d’achat d’ânes évoqué dans le dernier rapport de l’Ampr. C’est du moins ce que soutiennent, dans un communiqué, les services du ministère de l’Environnement et du Développement durable.

 

La presse en a fait ses choux gras cette semaine. Il s’agit de cette affaire de «surfacturation» dans un marché d’achat d’ânes au ministère de l’Environnement et Développement durable. Mais contrairement à ce qui a été dit dans la presse, l’actuel ministre de l’Environnement ne serait pas concerné par cette affaire. C’est en tout cas ce que disent ses services.

Suite à la publication du rapport 2019 de l’Autorité de régulation des marchés publics (Armp), le traitement erroné d’informations, par une partie de la presse en ligne, a incriminé la gestion de M. Abdou Karim Sall“, lit-on dans un communiqué du ministère de l’Environnement et du Développement durable. La même source poursuit : “Ce dernier aurait prétendument passé un marché de 13979700 francs Cfa pour l’acquisition de 294 ânes pour le compte de la Direction des eaux et forêts.” Aussi le ministère tient-il à préciser que le rapport de l’Armp rend compte des activités des exercices 2018-2019.

Il importe de souligner que M. Abdou Karim Sall a été nommé ministre par décret, le 7 avril 2019, et a pris fonction le 17 du même mois. Par conséquent, mêler son nom à ce marché attribué le 1er mars 2019, relève soit de l’inconséquence, soit de la mauvaise foi“, explique la même source. Qui signale que “ledit marché n’a rien d’irrégulier puisque passé conformément aux dispositions du code des marchés publics“.