NETTALI.COM – L’administrateur général de Pastef regrette le report des élections locales de 2019. Birame Soulèye Diop qui s’exprimait à l’émission « Jury du dimanche » fustige surtout le fait que ce report soit annoncé alors que les conclusions du dialogue national ne sont pas encore connues.

« Le grand dommage qu’il y a à se prévaloir d’une majorité c’est de ne respecter aucune règle. Il faut s’en désoler pour la bonne et simple raison que le conseiller qui dit cela alors que le dialogue national n’a pas encore donné ses conclusions », a regretté l’administrateur général de Pastef. Pour lui, le fait que Mahmoud Saleh ait dit que les locales se tiendront probablement fin 2021, « cela veut dire que le dialogue national, c’est juste du maquillage ». De l’avis de Birame Soulèye Diop, « les décisions sont déjà prises depuis longtemps et que ce qui doit être fait, ils l’ont déjà fait ».

Convaincu que le pouvoir travaille à surprendre l’opposition, l’administrateur général soutient que le Pastef est prêt pour aller aux élections locales dès demain.

Par ailleurs, il affirme que « ces dialogues donnent énormément de prétexte à Macky Sall de modifier la carte électorale ». Très formel, M. Diop déclare : « Quand les dates sont figées par la loi et qu’eux, de manière incongrue et politicienne ont reporté, ce qu’ils cherchent, c’est de regrouper les élections législatives et locales et peut être faire leur élection présidentielle en 2024 ».

Fort de cette situation, il martèle qu’ils sont foncièrement contre cela. « Nous sommes pour le respect du calendrier électoral. Nous sommes pour l’organisation des élections locales avec le fichier que nous avons aujourd’hui, avec audit ou pas », plaide-il.