NETTALI.COM  – Suite aux accusations portées contre le ministre du Commerce, Aminata Assomme Diatta par la Compagnie sucrière sénégalaise (CSS) sur des droits d’importation de produits alimentaires (DIPA) qu’elle aurait accordés, une enquête est ouverte sur la provenance de ce sucre dont la destination initiale serait la sous-région.

Lors du dernier conseil des ministres, le chef de l’État avait sommé la ministre de veiller à une régulation rigoureuse du marché du sucre pour éviter de fragiliser le tissu industriel. En effet, Aminata Assome Diatta est accusée par la Compagnie sucrière sénégalaise (CSS) d’avoir accordé de manière indue des droits d’importations de produits alimentaires (DIPA).

D’ailleurs, le Conseil national du patronat a adressé une lettre au ministre du commerce pour lui exposer des difficultés de la Compagnie sucrière sénégalaise avec des méventes estimées à 20 mille tonnes de sucre depuis le 15 juillet 2020. A cela, s’ajoute les 70 milliards de francs CFA de dettes contractées par l’entreprise qui est dans l’obligation de mettre en chômage technique 5000 travailleurs.

Le président de la République a demandé l’ouverture d’une enquête sur la provenance de ce sucre dont la destination initiale serait la sous-région. Mieux, Macky Sall veut aussi être édifié sur le gap de 6500 tonnes de sucre évoqué par les travailleurs de la CSS qui assurent que le chiffre réel est de 40 000 tonnes.