NETTALI. COM – En détention préventive depuis le 5 juin 2020, Assane Diouf sera auditionné au fond le 10 novembre prochain. Le même jour, il devra être jugé par la Cour d’appel de Dakar.

Il fera face au Doyen des juges Samba Sall qui devra l’entendre sur les faits de rébellion, outrage à agent de la force publique, appel à un attroupement armé, injures publiques par le biais d’un système informatique et offense au chef de l’État.

L’inculpé surnommé « Insulteur public n°1 », est en prison depuis cinq mois, suite à une publication, sur sa page facebook, dune vidéo où il profère des propos virulents, à l’endroit des hautes autorités du pays. Il a été cueilli chez lui, en plein live. D’ailleurs, ce n’est pas la première fois qu’il a été arrêté pour des faits similaires. Il avait recouvré la liberté le 28 février dernier après sa condamnation par le tribunal correctionnel de Dakar, à 2 ans de prison dont 9 mois assortis de probation. Le juge avait ordonné son suivi psychosomatique et psychiatrique et lui avait interdit toute sortie publique durant une période de 3 ans.

Non satisfait de cette décision, son conseil, Me Ciré Clédor Ly a interjeté appel.  “Le Soleil” rappel que le dossier a été également enrôlé à la date du 10 novembre, le jour de son audition au fond, dans la seconde affaire.