NETTALI.COM  – Trois personnes ont perdu la vie ce lundi en Guinée. C’est du moins ce que soutient l’Ufdg du candidat Cellou Dalein Diallo qui accuse les forces de sécurité d’avoir ouvert le feu sur ses partisans.

Thierno Nassirou Sylla (13 ans), Mamadou Saidou Diallo (14 ans) et Abdoulaye Diomba Diallo (18 ans). Ce sont les trois jeunes qui ont perdu la vie ce lundi en Guinée, au lendemain de la présidentielle dont les résultats sont toujours attendus. C’est en tout cas ce que soutient l’Union des forces démocratiques de Guinée (Ufdg). Dans un communiqué, le parti de Cellou Dalein Diallo, vainqueur autoproclamé de la présidentielle du 18 octobre, accuse les forces de sécurité d’avoir tiré sur ses partisans sortis manifester leur joie.

Alors que les partisans du président Cellou Dalein Diallo célébraient pacifiquement la victoire de leur candidat, les forces de sécurité et défense ont réprimé dans le sang ce moment de liesse et de partage populaire“, lit-on dans une déclaration rendue publique par l’Ufdg, lundi dans la soirée. Cellou Dalein Diallo et son parti accusent le pouvoir d’Alpha Condé d’avoir donné aux forces de défense et de sécurité “l’ordre de tirer à balles réelles sur la foule à Conakry entraînant plusieurs blessés et la mort de trois jeunes garçons”. “L’Ufdg condamne avec la plus grande fermeté ces nouveaux crimes à mettre à l’actif d’Alpha Condé“, conclut la déclaration.