NETTALI.COM – L’ancien Premier ministre ivoirien, Guillaume Soro, dont la candidature à l’élection présidentielle du 31 octobre n’a pas été validée par le Conseil constitutionnel, a appelé jeudi l’opposition à empêcher par tous les moyens le président Alassane Ouattara de briguer un troisième mandat.

De violentes manifestations ont éclaté depuis qu’Alassane Ouattara, au pouvoir depuis 2010, a annoncé début août sa candidature pour la présidentielle alors que la fonction est limitée à deux mandats, selon l’opposition.

Alassane Ouattara fait valoir que la nouvelle Constitution, adoptée en 2016, remet à zéro le nombre de mandats qu’il a effectués.

S’adressant à la presse à Paris, où il a trouvé refuge, pour, dit-il, échapper à des accusations de corruption liées à des motifs politiques, Guillaume Soro a appelé à l’unité d’action de l’opposition pour faire barrage à Alassane Ouattara.

Il a ajouté que les Ivoiriens ne souhaitaient pas une élection dans les conditions actuelles, sans plus de précisions. “Il ne peut pas y avoir d’élections”, a-t-il insisté.

Le Conseil constitutionnel a retenu seulement quatre candidatures sur une liste initiale de 44 noms. Il a exclu des rivaux d’Alassane Ouattara, dont l’ancien président Laurent Gbagbo, acquitté l’an dernier par la Cour pénale internationale (CPI).

Reuters