NETTALI.COM – Comme la plupart des régions du Sénégal, Ziguinchor n’a pas échappé aux inondations. Le président de Pastef/Les Patriotes indexe l’actuel maire, Abdoulaye Baldé et lui adresse une demande d’explication sur les 200 millions alloués pour le curage des caniveaux.

Après sa sortie de la semaine dernière dans la banlieue dakaroise, Ousmane Sonko s’est encore prononcé sur les inondations. En conférence de presse ce lundi à Ziguinchor, le leader de Pastef/Les Patriotes n’a pas été tendre avec le maire de la capitale du sud.

L’assainissement n’est pas de la responsabilité de l’État. C’est une responsabilité partagée. La poubelle qui jonche les caniveaux c’est de la responsabilité des collectivités locales mais non de l’État. Ils disent avoir dépensé 200.000.000 pour le curage des canaux à Ziguinchor. Partout où je suis passé, les ordures ont occupé les canaux. Donc je me demande où est-ce qu’ils ont mis l’argent ? Ils ont tous failli “, s’est interrogé Ousmane Sonko.

La saleté jonche partout. Ce décor de la ville n’est pas propre à Ziguinchor que je connais. Le ramassage des ordures est de la responsabilité de la mairie. Ziguinchor ressemble plutôt à Kaolack avec ses tas d’immondices “, poursuit-il.

En outre, le candidat à l’élection présidentielle de 2019 n’est pas du tout convaincu par le chef de l’Etat qui avait indexé la pluviométrie comme étant la cause de ces inondations.

La pluviométrie n’a jamais été la cause des inondations à Ziguinchor. La pluie était plus abondante dans les années 80 à Ziguinchor, il pleuvait beaucoup plus que çà. Les vraies causes sont  les lotissements anarchiques des maires sans un plan d’urbanisme, sans autorisation “, laisse-t-il entendre.

Par ailleurs, Ousmane Sonko promet d’apporter son soutien aux sinistrés de la région de Ziguinchor.

Tout ce qu’on a vu, nous a beaucoup touchés. Nous ferons de notre mieux pour accompagner les populations à sortir de ces goulots d’étranglement. Nous avons un fonds mis en place que nous allons donner au comité de gestion. Les ménages les plus impactés seront identifiés et nous verrons quel type de soutien leur sera octroyé. Un second fonds est mis en place pour les ménages qui ont perdu leurs maisons. Un fonds qui démarre avec 75 tonnes de ciment. Une campagne de collecte de fonds est lancée et tout ce qui sera collecté sera mis à leur disposition. Nous allons les accompagner en guise de contribution symbolique “, a-t-il promis.

Interpellé sur sa probable candidature aux prochaines élections locales, le président de Pastef/Les Patriotes ironise.

Ma candidature à la mairie de Ziguinchor n’est pas à l’ordre du jour. Mes partisans me font toutefois revenir que ma candidature inquiète mes adversaires politiques qui ne dorment plus. Pour le lotissement du quartier de Diabir, malheureusement la mairie fait du forcing au grand dam de la population. Ils doivent arrêter sinon les scandales fonciers vont causer des conséquences néfastes “, prévient-il.