NETTALI.COM – Le mouvement Noo lank trouve que la crédibilité du chef de l’Etat est mise en fragilité par les manifestations contre l’état d’urgence et le couvre-feu. Conséquemment, l’organisation propose la mise sur pied d’un Conseil scientifique national indépendant sur la Covid.

 Dans un communiqué, le mouvement Noo lank déplore les manifestations contre l’état d’urgence et le couvre-feu et en déduit que la crédibilité du président de la République est mise en fragilité. “A l’évidence, le président de la République accuse un sérieux déficit de crédibilité publique. Il a habitué les Sénégalais à un revirement de parole et d’engagement, à tel point que peu lui font confiance maintenant. Même ses plus proches partisans ont découvert sa forte duplicité. Cette duplicité fait qu’il change de vérité au gré de ses intérêts, cache ses intentions et n’hésite pas à trahir ses engagements, quelle que soit leur gravité et solennité pour le peuple’’, s’indigne le mouvement.

L’organisation pense que ce manque de crédibilité préjudicie gravement à la lutte contre la pandémie au Sénégal. De l’avis de Noo lank, les Sénégalais ont besoin d’une voix dont ils ne doutent point, pour croire les chiffres sur la Covid, les explications sur leurs variations inexpliquées et les mesures sur la vaccination.

Toutes choses qui font que Noo lank invite le président Macky Sall à mettre en place un Conseil scientifique national indépendant sur la Covid, dirigé par un scientifique réputé et crédible pour parler aux Sénégalais et donner les orientations sur le pilotage de la pandémie. “Elle ne ferait pas double emploi avec le comité de gestion du ministère de la Santé. Une telle instance ne sera encadrée par l’autorité du président Macky Sall et sera inclusive de toutes les compétences et forces sociales, incluant celles en dehors de la santé. A ce titre, elle bénéficierait de plus de chance de faire passer le message et les choix nécessaires que la population doit faire pour échapper avec le moins de dégâts à la pandémie de la Covid’’, explique le communiqué.

Ce conseil, selon le mouvement, permettra au président de la République de se consacrer à la relance de l’économie, exclusivement. “En l’absence d’un Premier ministre, il n’a pas de flexibilité pour se consacrer à cette tâche avec suffisamment de constance et de suivi pour s’assurer que cette relance soit effective et impacte les populations. Il y va de la capacité de l’Etat de mener une communication efficace qui con-vainc le Sénégalais tout en veillant à assurer la résilience de notre économie pour la survie de toutes les couches’’, termine le texte.