NETTALI.COM – Le Forum civil alerte sur un éventuel report des élections locales prévues au plus tard en mars 2021 et appelle au respect du calendrier républicain.

Dans un communiqué, le Forum Civil qui s’est réuni ce weekend à son siège, précise qu’elle tient au respect du calendrier électoral. “Face à l’idée de plus en plus entretenue par certains acteurs politiques et de la société civile d’aller vers un troisième report de ces élections, le Forum civil s’insurge contre la pratique, devenue fréquente, d’offrir illégalement des années supplémentaires ou des mandats de fait à des élus locaux’’, lit-on dans la note.

L’organisation estime d’ailleurs que les arguments évoqués pour justifier un report, à savoir l’évaluation du processus électoral et l’audit du fichier électoral, ne sont pas pertinents et ne sauraient être recevables. “Ainsi, les conclusions retenues par un groupe, fût-il de la Commission du dialogue politique, ne sauraient justifier la violation, par l’Etat, de la réglementation et des droits de millions de Sénégalais’’, avertit le Forum civil.

L’organisation de la société civile rappelle à l’Etat sa responsabilité d’ouvrir une période de révision exceptionnelle des listes électorales et pense, en outre, que l’obligation du respect du calendrier républicain incombe à l’Etat du Sénégal et ne saurait être laissée entre les mains d’une quelconque autre entité.

“A cet effet, le Forum civil, section sénégalaise de Transparency International, invite, solennellement, le président de la République à se conformer au décret du 29 novembre 2019 portant promulgation de la loi adoptée le 19 novembre 2019 portant report des élections prévues le 1er décembre 2019 et prorogation du mandat des conseillers départementaux et municipaux, qui dispose en son article premier : ‘Les élections départementales et municipales prévues le 1er décembre 2019, sont reportées pour être tenues au plus tard le 28 mars 2021. La nouvelle date sera fixée par décret.’ Le Forum civil demande à ce propos au ministre de l’Intérieur de prendre les dispositions nécessaires afin d’aller vers l’organisation des élections départementales et municipales, conformément au décret portant promulgation de la loi adoptée le 19 novembre 2019 précité.

Il appelle également les citoyens à se mobiliser pour exiger l’exercice de leur droit constitutionnel, dans le cadre d’un processus électoral intègre et respectueux de l’esprit de l’Etat de droit et de la normalité républicaine.