NETTALI.COM – Une centaine de soldats sénégalais de la force ouest-africaine en Gambie ont été testés positifs au Covid-19, à leur retour au pays, a-t-on appris auprès de l’armée.

« Sur un contingent de plus de 600 hommes qui ont été relevés, moins de cent ont été testés positifs. Ils ont tous été acheminés mercredi à Guéréo », a déclaré un responsable à la Direction des relations publiques de l’armée sénégalaise (Dirpa). Il a précisé que ces soldats sont « tous asymptomatiques » et font l’objet d’un suivi.

Le village de Guéréo, situé sur la côte sénégalaise à une soixantaine de kilomètres au sud de Dakar, abrite « un hôtel » de l’armée. Et c’est le site retenu par le ministère de la Santé pour le suivi des patients asymptomatiques du Covid-19.

La Gambie, petit pays enclavé dans le Sénégal à l’exception de sa façade maritime, a déclaré 3 293 cas confirmés et 99 décès. Le Sénégal en a lui déclaré 14 150 cas et 293 décès.

Le contingent sénégalais de la force ouest-africaine a, à son retour de Gambie, été « regroupé par mesure de précaution » à Toubacouta, une localité en territoire sénégalais située près de la frontière. « On a testé une partie des soldats. D’autres tests sont en cours pour éviter que les gens n’entrent dans les familles » avec la maladie, a ajouté le responsable de l’armée. Alors que l’épidémie a été contenue dans ce pays de l’ouest africain, la crainte reste aujourd’hui une recrudescence des cas si le groupe de malades rejoint sa famille.

La force de la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’ouest en Gambie (Micega) avait été déployée en janvier 2017 pour contraindre l’ex-président gambien Yahya Jammeh (1994-2017) à céder le pouvoir à son successeur élu Adama Barrow.

Majoritairement formée de militaires sénégalais, sa mission a depuis lors été prolongée par la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’ouest (Cédéao) à la demande de M. Barrow, malgré le départ le 21 janvier 2017 de Yahya Jammeh en exil en Guinée-équatoriale.