NETTALI.COM – LeBron James et plusieurs joueurs des Lakers et des Clippers étaient à deux doigts de laisser tomber la saison définitivement mercredi. Mais un coup de fil avec l’ancien président des États-Unis a tout changé.

Si la NBA a repris hier soir avec les trois matches qui étaient au programme mercredi dernier, les fans à travers le monde peuvent remercier un homme en particulier. Quelqu’un qui n’était pas dans la bulle de Disney World à Orlando mais qui a tout de même eu une influence énorme sur l’évolution du dialogue entre joueurs, entraîneurs et propriétaires. Cet homme, c’est Barack Obama, le 44e président des États-Unis, comme l’a révélé le journaliste Shams Charania, du site The Athletic.

Dès le début de soirée, ce grand fan de basket, qui avait joué à petit niveau à l’université, avait tweeté son soutien au mouvement lancé par les Milwaukee Bucks. Un message accompagné de la vidéo de Doc Rivers, où l’entraîneur des Los Angeles Clippers lâchait notamment : ” On continue d’aimer ce pays mais ce pays ne nous aime pas en retour “, les larmes aux yeux, la voix nouée par l’émotion.

Je félicite les joueurs des Bucks de s’être mobilisés pour ce en quoi ils croient, les entraîneurs comme Doc Rivers mais aussi la NBA et la WNBA de montrer l’exemple. Il faudra que l’ensemble de nos institutions défendent nos valeurs “, déclarait Obama sur les réseaux sociaux.

L’ancien président ne savait sans doute pas qu’au même moment, à Orlando, les discussions entre joueurs commençaient à se trouver dans une impasse. Certains reprochant aux Bucks d’avoir agi sans informer les autres équipes, notamment leurs adversaires d’Orlando, et de ne pas posséder le moindre plan pour la suite. Si LeBron James, les Los Angeles Lakers et une bonne partie des Clippers ont voté, à ce moment-là, pour interrompre la saison, c’est parce qu’aucune feuille de route avec des actions concrètes n’avait été établie. La frustration était réelle et voir la saison se terminer ainsi une réelle possibilité.

Quand on lui a posé la question, il a été très heureux de pouvoir partager ses conseils à un petit groupe
de joueurs

UN PORTE-PAROLE DE BARACK OBAMA

C’est là que tard mercredi, un coup de téléphone, initié par Chris Paul, le président du syndicat des joueurs, et auquel LeBron James participait, a fait évoluer beaucoup de choses. Contacté par les joueurs, Obama leur a conseillé de continuer à jouer, de saisir l’opportunité qui se présentait pour mettre en place un plan d’action et pouvoir l’expliquer au mieux avec l’exposition médiatique que la fin de saison leur offre.
Vendredi, une porte-parole de l’ancien président a confirmé cet échange dans un communiqué :
En tant que fan passionné de basket, le président Obama discute régulièrement avec des joueurs et des dirigeants de la Ligue. Quand on lui a posé la question, il a été très heureux de pouvoir partager ses conseils à un petit groupe de joueurs qui cherchaient à utiliser au mieux leur position et leur plateforme suite à la courageuse grève répondant à la fusillade dont a été victime Jacob Blake. Ils ont évoqué la création d’un comité pour la justice sociale afin de s’assurer que les actions lancées cette semaine puissent être pérennes et mener à un engagement significatif pour la réforme de la police et de la justice criminelle. ”

Des premières mesures concrètes prises

Après de nombreux échanges
supplémentaires entre les différentes parties (NBA, joueurs, propriétaires…) et une (courte) nuit de sommeil, les choses sont rentrées dans l’ordre jeudi, où la reprise de la saison a été décidée après une nouvelle réunion de moins d’une heure entre joueurs.
Quelques heures plus tard, une discussion formelle entre un groupe de joueurs et les propriétaires des franchises a entériné les premières mesures concrètes, notamment celle de transformer les arénas en bureau de vote lors de la présidentielle du mardi 3 novembre. Un autre événement dans lequel Obama espère également jouer un rôle décisif pour faire élire son ancien vice-président, Joe Biden, face à Donald Trump.

L’Equipe