NETTALI.COM – Doit-on rire ou en pleurer ? En tout cas, le Sénégal par ces temps qui courent, semble bien marcher sur la tête.  Ce sont des spectacles ahurissants qui se déroulent tous les jours sous nos yeux. Certaines informations qu’on découvre bien plus tard, assomment tout simplement.

Effarants, les détails croustillants que nous livrent Thierno Alassane Sall dans son livre, le sont tout simplement. Surtout en ce qui concerne Total, Petrotim mais aussi les pressions de Boun Abadallah Dione que décrit TAS. Enfin si tout cela est vrai, il y a de quoi vraiment s’étrangler.

Abdou Mbow conseille de ne pas en croire un traître mot ; là où Diouf Sarr qui devrait normalement avoir d’autres chats à fouetter, évoque une « atteinte à l’éthique de responsabilité » et présente Thierno Alassane Sall aux Sénégalais comme « un homme politique immature, dépourvu de la culture d’État. ». On s’attarde sur des jugements de valeur alors que le débat démocratique aurait dû prévaloir. Mais enfin ce ne sont pas des sujets très agréables pour nos gouvernants. Ils sont même très gênants.

Mais pour l’heure, c’est l’image de la justice qui prend un sacré coup. Des magistrats qui s’étripent sur la place publique. Du jamais vu. Et le pire, ce sont des accusations de corruption qui fusent. Et pas des moindres ! Et l’on se demande finalement à quelle institution se fier. Elle fonctionne en tout cas vraiment difficilement la justice par ces temps de grève du Sutjust qui perdure à tel point qu’elle finit par lasser. La revendication de ces acteurs de la justice est légitime et l’on ne semble pas noter la moindre volonté de les examiner.  L’on préfère adopter l’arme du dilatoire. Tout ceci bien sûr au grand dam des affaires du pays et des justiciables qui attendent d’être édifiés sur leurs dossiers.

Le Sénégal touche le fond. Ça c’est sûr. Et ce ne sont pas les instituteurs qui vont dire le contraire. Que doivent en penser les parents de ces enfants ? Le spectacle de ces écoliers qui passent leurs examens, les pieds dans l’eau, est tout simplement scandaleux, honteux et indigne du Sénégal. Il semblerait que depuis le début de l’épidémie de la Covid 19, les autorités font tout à l’envers. La preuve par Mansour Faye et Diouf Sarr. En prenant la décision d’organiser ces examens, ne savaient-elles pas qu’il existait des zones inondables, mais aussi des lieux où il pleut en cette période au Sénégal ?

De l’approximation et de l’incurie tout simplement. Voilà le spectacle qui se joue sous nos yeux. Et l’on se demande si les autorités ne sont pas en train de tester la capacité d’indignation du peuple ? Là en tout cas, elle est poussée jusque dans ses limites. On touche vraiment le fond ! Qui oserait soutenir le contraire ?