NETTALI. COM- Décédé ce mardi, le neurologue, le professeur Pierre Ndiaye, a reçu les hommages appuyés du monde de la santé lors de la levée du corps qui a eu lieu ce mardi matin, à l’hôpital Principal de Dakar. 

Saliou Faye Daff, syndicaliste : ” Il donnait gratuitement des consultations à des cas sociaux” 

” Cette icône, le professeur Pierre Ndiaye venait au travail à 6h du matin. Entre 6h du matin et 8h, il donnait gratuitement des consultations à des cas sociaux. Après, il leur remettait de l’argent pour le transport et leur offrait des médicaments. Le professeur Pierre Ndiaye, après sa retraite, avait dit au directeur de l’hôpital que les mardis, il venait  pour consulter  et on met l’argent dans les caisses. Vous avez entendu les témoignages des autres professeurs qui aujourd’hui nous ont dit que le professeur leur a enseigné le bon comportement devant le malade et dans la vie courante. Il était en train d’inculquer à la génération les valeurs intrinsèques d’un médecin”.

Alphonse Ousmane Thiaw, Dircap ministère de la Santé : ” Un homme qui a marqué tout le système africain”

” Nous retenons du professeur Pierre Ndiaye un homme d’une compétence avérée. C’est le Sénégal qui a perdu un de ses plus valeureux fils. Aujourd’hui, c’est un grand homme que nous avons perdu. Un homme qui a marqué le système de santé dans sa filière mais aussi un homme qui a marqué tout le système africain. Nous retenons de lui un homme engagé, un homme dévoué dans le service et dans l’accompagnement des patients. C’est tout le système de santé qui est en deuil”.

Professeur Daouda Bâ : ” Il était un médecin qui était en garde 24/24″

” J’ai toujours admiré Ibrahima Pierre Ndiaye grâce à son professionnalisme, sa rigueur et sa disponibilité. Il était un médecin qui était en garde 24/24. Il était un ami fidèle, un homme intègre, un homme désintéressé qui a toujours servi son pays et qui ne s’est jamais servi. Il a sacrifié sa vie pour préserver celle des autres. Il restera un immortel parce que son nom sera gravé en lettres d’or au service de neurologie”.