NETTALI.COM-Malgré l’annonce du redémarrage immédiat des activités de l’usine pharmaceutique, Médis Sénégal, par le Président de la République Macky Sall, la relance est toujours au point mort.

Les travailleurs de Medis Sénégal vivent un véritable calvaire.  Ils sont restés 16 mois sans salaire ni couverture médicale à cause de la fermeture de leur société depuis janvier 2020 et tirent la sonnette d’alarme.

Interpellé par les Délégués du personnel sur la date de réouverture de leur entreprise, la Direction générale leur a répondu qu’elle court toujours derrière le ministre des Finances et du Budget Abdoulaye Daouda Diallo pour la rentrée des fonds annoncés par le gouvernement pour l’augmentation des parts de l’Etat du Sénégal dans le capital social. ” Malgré l’annonce solennelle de l’injection des 3 milliards dans le capital de MédiS et du redémarrage immédiat des activités par le chef de l’Etat Monsieur Macky Sall à l’occasion de la remise des Cahiers de doléances du 1er Mai 2021, la relance est aujourd’hui au point mort“, indique-t-on dans le communiqué.

Lequel rappelle les engagements du président de la République. “Pour Médis Sénégal, ça a pris du temps un peu. Parce qu’il y avait quelques régalages à faire. Mais malgré les insuffisances, nous avons décidé de mettre l’argent. Là aussi, c’est l’Etat qui devait mettre 3 milliards pour que l’activité reprenne. C’est signé ! Ça, c’est un problème réglé. Donc, on peut considérer que c’est derrière nous“, avait rassuré le Président Macky Sall aux centrales syndicales présentes au Palais à la cérémonie de remise des cahiers de doléances, qui a été, comme l’année dernière, organisée de manière sobre, en raison de la pandémie de Covid-19.