NETTALI. COM- La levée du corps, de Babacar Touré, président fondateur du groupe Sud Communication, a été marquée par une pluie d’hommes. Voici quelques uns. 

Adja Aminata C. Keita,

” Je suis venu représenter le Président Alpha Condé pour lequel le défunt était un jeune frère, un ami et vraiment un parent tout court. Ils étaient très intimes. Quand j’ai pris service au Sénégal, il m’a demandé de rendre visite à Babacar Touré. Ce que j’ai fait. Depuis ce jour, jusqu’à son dernier souffle, presque toutes les deux semaines, je l’appelle”.

Babacar Diagne, président Cnra
” Si son legs est bien préservé, Babacar Touré sera bien content. Il a eu à diriger le Conseil national de l’audiovisuel. Il n’a jamais quitté le CNRA. Depuis le 10 septembre 2018 que je l’ai remplacé, il ne s’est pas passé une semaine que Babacar ne m’a pas appelé. Il y a 20 jours, il était chez moi, pendant deux heures. Il a cessé de m’appeler le 15 juillet dernier parce qu’il était malade sinon, il m’appelait constamment et échangeait avec moi sur les entreprises de presse, le sort des journalistes, leurs conditions de travail. Tous ces sujets intéressaient Babacar Touré au plus haut point. Nous devons préserver son legs et c’est à la jeune génération de le faire. Il faut maintenir cette passion, cette flamme qu’il avait pour le journalisme, dans la rigueur et la dignité”.

Mamadou Ibra Kane, Emedia
” Je retiens de l’homme Babacar Touré, le journaliste accompli parce qu’il avait des qualités que porte un journaliste, ces qualités on les trouve totalement et entièrement chez Taib Socé. Nous perdons quelqu’un d’une dimension internationale parce qu’il a œuvré pendant toute sa vie pour le rayonnement de la presse sénégalaise, de la presse africaine et de la presse mondiale. Il était multidimensionnel. Babacar Touré c’était le journaliste, c’était l’entrepreneur mais aussi l’humaniste.”