NETTALI.COM  – Les jours de Moustapha Cissé Lô à l’Alliance pour la république (Apr) semble comptés. Le Président Macky Sall a instruit la commission de discipline de son parti de se pencher sur la question. Et le chef de l’Apr exige des sanctions.

A quand date l’enregistrement des insultes proférées par Cissé Lô contre Yaxam Mbaye et Farba Ngom? Qui a publié ces éléments sonores? Qui a fait le montage? Autant de questions qui ne semblent pas préoccuper la direction de l’Alliance pour la république (Apr). Macky Sall et son parti sont plutôt décidés à en finir avec le tonitruant député. C’est en tout cas ce qui ressort d’un communiqué signé par Seydou Gueye, porte-parole du parti de Macky Sall.

C’est avec effroi et indignation, que le peuple sénégalais dans toutes ses composantes a entendu les propos d’une exceptionnelle gravité, tenus par notre camarade Moustapha Cissé Lô, à l’endroit de plusieurs responsables de l’Alliance pour la république et d’honnêtes citoyens. L’Alliance pour la république condamne avec la plus grande fermeté, l’attitude de Moustapha Cissé Lô, dont les propos sont d’une tonalité d’une rare violence et empreints d’une indécence que récusent la morale et la bienséance sociale“, souligne le communiqué rendu public dans la soirée de dimanche. Et la même source d’ajouter : “Incontestablement, cela témoigne d’une inacceptable dérive et constitue une brutale agression contre la République, ses Institutions et nos valeurs sociales. C’est pourquoi, le Président Macky Sall, président de l’Alliance pour la république publique, a instruit la Commission de discipline de l’Alliance pour la république de se réunir dans les plus brefs délais, aux fins de statuer sur les mesures à prendre à l’endroit de ce camarade qui déshonore le parti et écorne l’image du Sénégal en Afrique, voire dans le monde entier.” Autrement dit, on va vers l’exclusion pure et simple de Cissé Lô des rangs de l’Apr.

Un peu plus tôt dans la journée, Moustapha Cissé Lô avait annoncé sa démission de son poste de premier vice-président de l’Assemblée nationale. Il soutient avoir fait le choix de rester simple député et simple militant de l’Apr.