NETTALI.COM – Le litige foncier à Ndingler, où 300 hectares ont été octroyés au directeur du groupe Sedima, Babacar Ngom n’est pas du goût d’Abdoulaye Makhtar Diop. A l’émission Grand Jury de ce dimanche, le grand Serigne de Dakar soutient que la responsabilité du maire de Sindia est engagée.

L’assiette foncière de 300 ha attribuée au Groupe Sedima, accusé d’usurper les titres de propriété, fait des vagues et irrite le Grand Serigne de Dakar. Ce dernier ne s’en cache pas et met le maire de la commune de Sindia aux bancs des accusé et dédouane le président Macky Sall.

La responsabilité du maire est engagée. Comment un maire peut-il donner 300 ha à Babacar Ngom ? S’il n’y avait pas cette délibération, le chef de l’État n’allait pas signer ce décret“, a fait savoir l’ancien ministre des Sports.

A en croire le vice-président de l’Assemblée nationale, un simple bail pourrait régler la situation.

Il aurait suffi d’accorder un bail à Sedima. Si au bout de quelques années, il ne réalise pas son projet, les terres lui seront retirées“, précise-t-il.

Interpellé sur le domaine public maritime, Abdoulaye Makhtar Diop remonte le temps et renseigne que les Lébous se sont toujours opposés aux colons qui voulaient spolier le littoral dakarois.

À Dakar, la colonisation n’a pu jamais imposer l’application du domaine maritime à cause de la farouche opposition de la communauté Léboue. Raison pour laquelle les Leboue habitent sur le littoral. D’ailleurs, le siège de Pierre Goudiaby Atépa et le Palais sont dans le domaine public maritime“, laisse-t-il entendre.

Par ailleurs, le chef suprême de la collectivité Leboue salue la gestion de la pandémie du Coronavirus au Sénégal et estime que le président Macky Sall a pris la meilleure décision en levant l’état d’urgence et le couvre-feu.

Il (Macky Sall) ne pouvait pas faire autrement car sur les dix derniers jours, les Sénégalais ne respectaient plus le couvre-feu. Donc il n’avait pas d’autre choix sinon que de réveiller un autre front social“, conclut l’invité de Babacar Fall.