NETTALI.COM – La couverture par la Sen Tv des violences vécues dans la capitale dans la soirée du mercredi ne plait pas du tout au Conseil national de régulation de l’audiovisuel (Cnra). Dans une note adressée à Bougane Gueye Dany, le gendarme de l’audiovisuel sénégalais accuse la chaine de télé privée d’«incitation à la violence».

 Le Cnra met encore en cause la Sen Tv. Dans une notre adressée à la direction de ladite chaine, le Conseil national de régulation de l’audiovisuel accuse la chaîne du groupe D-media sa couverture des manifestations violentes organisées au-delà de l’heure du couvre-feu. «Des manifestations organisées en violation de la réglementation», précise la note reçue à Nettali.com. Babacar Diagne et compagnie vont même plus loin. Puisqu’ils parlent d’«incitation à la violence».

«La sensibilité et la gravité de la situation actuelle exigent de l’éditeur, des animateurs de l’émission, une attention soutenue afin d’éviter des dérapages, confusions, attitudes de nature à créer une situation d’embrasement total, à constituer une incitation à la violence ou à entraîner des conséquences préjudiciables», souligne la structure dirigée par Babacar Diagne. Invoquant le cahier des charges d’une autorisation de diffusion de programme de télévision privée, le Cnra rappelle la responsabilité des médias de «ne pas diffuser des émissions faisant explicitement ou implicitement l’apologie de la violence, inciter à des comportements délictueux ou de déliquescence ou à des comportements susceptibles de porter atteinte à l’ordre et à la sécurité publiques, diffuser des propos  ou contenus de nature à constituer une menace sur la stabilité nationale». Des obligations qui, selon le Cnra, n’ont pas été respectées dans l’émission spéciale de la Sen Tv au cours de laquelle «des propos de nature à inciter les populations à sortir dans la rue et à rejoindre les manifestants ou à organiser des manifestations ont été notées, notamment de la part du présentateur».

«Conformément à sa mission de veiller au respect de la réglementation applicable aux médias audiovisuels», le Cnra appelle la Sen Tv à «observer strictement la réglementation, à mettre un terme définitif à de pareils manquements et à éviter toute rediffusion de l’émission du 03 juin 2020».