NETTALI. COM-Les personnes majeures, impliquées dans l’affaire du sextape, ont comparu, ce jeudi, à la barre du tribunal des flagrants délits de Dakar.

Détournement de mineur, association de malfaiteurs, production et diffusion d’images pédopornographiques publiques, incitation à la débauche, violation de la loi sur le couvre-feu. Ce sont les faits reprochés aux six personnes majeures qui comparaissaient dans l’affaire du scandale sexuel mettant en scène des jeunes âgés entre 14 ans et 19 ans.

Ces prévenus sont les trois lycéens El Hadji Malick Diallo, Amadou Mactar Sèye, Thierry Lopez ainsi que le réceptionniste Ousseynou Konté et Diony Hervé Gomis, étudiant et gérant d’auberge.

Devant le prétoire, les prévenus ont reconnu partiellement les faits. Présenté comme le cerveau de la bande, El Malick Diallo, qui a loué l’appartement, a reconnu avoir filmé certaines des scènes érotiques et a avoué avoir entretenu des rapports sexuels avec sa copine âgée de 16 ans. Ses deux coprévenus, ont nié avoir participé à la fête. A les en croire, ils ont juste reçu les vidéos.

Quant au réceptionniste, il a dit n’avoir pas loué l’appartement aux jeunes. Ce jour-là, informe-t-i, il n’était pas de service. C’est plutôt son collègue, un certain Diémé, qui a encaissé l’argent des jeunes.

Dans son réquisitoire, le parquet a requis 1 an dont 6 mois ferme contre les trois lycéens, 6 mois avec sursis pour le réceptionniste et 6 mois dont 1 mois ferme contre l’étudiant.

La défense a plaidé la relaxe. Délibéré le 8 juin 2020.