NETTALI.COM – La Cour  suprême a débouté ce jeudi le parquet général dans l’affaire des faux médicaments de Touba Bélel. Une décision qui donne raison à Souleymane Teliko et ses assesseurs qui avaient rendu une décision assortie d’un mandat d’arrêt international contre Mamadou Woury Diallo, gracié avant le jugement en appel.

Le parquet général s’était pourvu en cassation contre l’arrêt de la Cour d’appel de Thiès confirmant le verdict rendu par le tribunal correctionnel de Diourbel. Celui-ci avait condamné Bara Sylla à 7 ans ferme et Mamadou Woury Diallo, à 5 ans ferme pour association de malfaiteurs, contrebande…

La défense avait fait appel. Cependant, avant la tenue du procès en appel, Mamadou Woury Diallo a bénéficié d’une grâce présidentielle qui avait soulevé un tollé. Il n’empêche, la Cour d’appel de Thiès a confirmé le premier jugement en décernant un mandat d’arrêt international au ressortissant guinéen.

Le parquet général avait attaqué la décision rendue par Souleymane Teliko au motif que la décision est illégale du fait de la grâce qui est une prérogative du chef de l’État.

La Cour l’a débouté, donnant ainsi raison à la Cour d’appel. Par conséquent, le mandat d’arrêt international plane toujours sur le gracié.