NETTALI.COM – Le prêcheur Ibrahima Badiane dit Iran Ndao a fait face aux enquêteurs de la Sûreté urbaine de Dakar. Les policiers avaient reçu un soit-transmis du Procureur de la République, suite à une plainte pour «abus de confiance» déposée par un plaignant qui réside à Thiès.

Lors de son audition, le prêcheur a expliqué que du fait de son statut et vu qu’il s’active dans le social, il a l’habitude de s’activer en faveur de nécessiteux et autres personnes atteintes de graves maladies.  Pour ce faire, il fait une collecte de dons à travers son émission «Les Grands Cœurs». Emission au cours de laquelle des âmes charitables apportent leurs contributions financières.

Ils précise que les montants collectés ne sont pas remis en main propre aux plaignants, mais aux structures sanitaires qui doivent recevoir les patients.

Parlant de l’affaire objet de la plainte, il explique que le plaignant l’avait contacté pour une collecte de fonds en faveur de son épouse gravement malade.

C’est ainsi qu’il a réussi à réunir des fonds, dit-il, qui ont servi à la prise en charge des frais médicaux de la patiente. Malheureusement, cette dernière  devait décéder. C’est alors que son mari,  le plaignant a voulu récupérer le reste des montants collectés, alors que ceux-ci sont destinés à une prise en charge continue de cas similaires, note le prêcheur.

Pour se dédouaner, Iran Ndao dira qu’il se contente juste de collecter des montants et de lister les noms des donateurs et les montants donnés dans son émission. Et qu’il ne s’occupe pas du reste.

Interpellé sur le montant réuni à l’occasion de cette collette de fonds (estimés à des millions FCfa par le plaignant, Ndlr), Iran Ndao dira qu’il ne s’en souvient pas exactement, promettant d’effectuer les vérifications nécessaires.

A la fin de l’audition, il a été prié de rentrer, à charge pour lui de déférer à toute autre réquisition de la justice.