NETTALI.COM – Le Dr Marie Khémesse Ngom Ndiaye a coupé court au bruit entre les responsables du ministère de la Santé et le Pr Moussa Seydi et dément formellement. “Il n’y a aucun différend entre le Pr Moussa Seydi et le ministère de la Santé“, a annoncé ce dimanche 3 mai, la Directrice générale de la Santé publique devant le Grand Jury de la Rfm.

Ceux qui s’attendaient à un conflit entre les responsables du ministère de la Santé et le Pr Moussa Seydi suite à la sortie de ce dernier pour dénoncer l’absence de matériels adéquats de prise en charge des malades de Covid-19 à Ziguinchor, peuvent déchanter.
Invitée de l’émission Grand Jury de Rfm, Marie Khémesse Ngom Ndiaye écarte toute idée de conflit. “Il ne faut même pas chercher de crise. Il n’y a en pas. En tant qu’acteur de la Santé, lui-même (Pr Seydi) ne va pas l’accepter. Aujourd’hui, son objectif général c’est vraiment de lutter. Aujourd’hui, nous avons un seul ennemi, c’est le Covid-19. Donc, il n’y a pas de cas Pr Seydi“, a martelé la Directrice générale de la Santé publique.

La proposition du Pr Pape Moussa Thior de laisser circuler le virus n’est pas encore à l’ordre du jour

Face à cette pandémie qui ne cesse de gagner du terrain au Sénégal et dans le monde, le Pr Pape Moussa Thior avait proposé de laisser circuler le virus pour avoir un effet de protection de masse.
Une idée que ne partage pas l’invitée de Babacar Fall. Car, dit-elle, cette proposition n’est pas encore à l’ordre du jour. “Pour ce cadre, il y a certaines caractéristiques qui restent encore inconnues. La maladie est en train de faire des ravages sur le plan mondial. Il n’y a pas encore de vaccin, raison pour laquelle on parle de pandémie. Il y a des pays qui avaient adopté cette stratégie mais très vite ils sont revenus sur leurs décisions. Donc, aujourd’hui, cela ne fait pas encore partie de notre stratégie. Le pays a sa stratégie et il a été étudié et validé”, soutient Dr Maire Khémesse Ngom Ndiaye.

Interpellée sur l’idée d’une réouverture des écoles le 2 juin prochain, la collaboratrice d’Abdoulaye Diouf Sarr indique que la date a été bien étudiée par le comité national de gestion des épidémies. “On a lancé le 2 juin, mais nous avons allons donner des recommandations en termes de port du masque, de distanciation sociale. Qui nous dit que la pandémie ne va durer un an?“, s’interroge-t-elle avant de convoquer le passé.

Dans les archives, on a vu des épidémies qui ont duré un an, un an et demi. Ce qu’il faut aujourd’hui, c’est de pouvoir vivre avec le virus“, recommande-t-elle.

Par ailleurs, Dr Maire Khémesse Ngom Ndiaye ne semble pas trop être trop emballée par le remède malgache, le Covid Organics. Pourtant, elle reconnait l’efficacité de l’Artimisia contre le paludisme mais pas encore pour le traitement du coronavirus.