NETTALI.COM – L’ancien international sénégalais, arrivé sur le sol sénégalais via la frontière avec le Mali en provenance de pays touchés par le Covid19, est confiné dans un hôtel à Tamba. Voici les péripéties de son long voyage qui l’a mené de Lomé à Tamba en passant par Bamako.

Le gaucher magique est au-devant de la scène. Non pas par ses prouesses journalistiques, mais par son retour sur le territoire sénégalais, par voie terrestre, au moment où les frontières sont fermées.  Une mesure prise par les autorités pour limiter la propagation du virus.

Au moment où cette décision était prise par les autorités, Khalilou Fadiaga était à l’étranger, au Togo précisément, un payes frappé comme le reste du monde par la pandémie et qui avait également décidé de fermer ses frontières terrestres, le 20 mars dernier.

Profitant de la possibilité laissée aux voyageurs de prendre les airs, Khalilou Fadiga s’était rendu au Bénin le 21 mars.

Le pays de Patrice Talon venait d’engager la bataille contre le Coronavirus à la suite du 1er cas détecté sur le sol béninois, le 18 mars 2020. Le gouvernement avait annoncé, dès le lendemain, 11 mesures dont la fermeture totale des frontières terrestres et partielle des voies aériennes.

C’est dans ce contexte de guerre contre le Covid-19 que l’ancien international sénégalais est arrivé à Cotonou. Sur place, les autorités lui font faire des tests, qui se sont révélés négatifs, avant de le laisser rejoindre son hôtel 5 étoiles.

Mis en quarantaine à la chambre n°104 de l’hôtel Le Relais de Tambacounda

Auto-confiné, il prend son mal en patience, guettant la moindre occasion de rejoindre son pays, le Sénégal. La Belgique lui propose un rapatriement, il refuse gentiment. Fadiga multiplie les contacts et parvient à trouver un jet privé et une autorisation d’atterrir au Mali où il entretient d’excellents rapports avec les plus hautes autorités.

L’ancien international sénégalais sera ensuite  acheminé, par voie terrestre, vers la frontière, sous bonne escorte. Avant cela, il contacte le gouverneur de la région de Tamba pour l’informer de son arrivée sur le territoire sénégalais.

Muni d’un certificat médical délivré par le Dr Agbetiafa Koffi Vovolité, coordonnateur des activités de riposte contre le Covid-19 dans le district sanitaire N°1 de Cotonou, il débarque à la frontière entre le Sénégal et le Mali, précisément au village de Moussala.

Récupéré par les sapeurs-pompiers, conformément au protocole en vigueur en cette période de Covid-19 et acheminé à Tamba, le gouverneur Oumar Mamadou Baldé, lui signifie qu’il doit se soumettre à une quarantaine obligatoire. «Il s’y soumet et décide de prendre en charge les frais d’hôtel pour son confinement, d’une durée de 14 jours», renseigne une source.

C’est alors que la nouvelle s’est répandu comme une traînée de poudre, obligeant l’ancien international sénégalais à publier un communiqué, ce vendredi.

«Je suis rentré au Sénégal par voie terrestre. Respectueux des règles sanitaires édictées par les autorités, j’ai subi tous les tests possibles sur le coronavirus, qui se sont révélés négatifs (2 tests en 20 jours) ! J’ai décidé de rentrer chez moi au Sénégal et non en Belgique. J’ai préféré mon pays et je me suis auto confiné dans cette patrie du pays, que j’aime. C’est en toute responsabilité que je suis allé auprès des autorités locales de Tambacounda, dont le gouverneur Baldé, suite à quoi je suis resté confiné 14 jours. C’est le contraire qui aurait été irresponsable de ma part, avec tous les efforts consentis par le gouvernement et les différents corps médicaux…», dit-il.

Fadiga occupe la chambre n°104 de l’hôtel le Relais de Tambacounda. Et s’il ne développe aucun symptôme, il sera libre de vaquer à ses occupations dans les prochains jours.