NETTALI.COM- L’Etat est préoccupé par le sort des travailleurs en cette période de pandémie où les activés de beaucoup d’entreprises fonctionnent au ralenti. C’est pourquoi, le président de la République a profité de la fête du travail, célébrée ce 1 er mai, pour réitèrer la demande de protection des emplois et des salariés.

Cette année, la fête du travail est célébrée au Sénégal dans une ambiance différente de celle des années précédentes. Ce, à cause de la maladie du coronavirus qui gagne de plus en plus du terrain. Toutes les festivités qui accompagnaient cette journée des travailleurs n’ont pas eu lieu. La traditionnelle remise des cahiers de doléances au président de la République également n’a pas eu lieu. Les Centrales syndicales sénégalaises, considérant la situation difficile liée à la pandémie du COVID-19, ont pris la décision historique de ne pas présenter de Cahiers de doléances, et de sursoir à toutes les festivités.

Cependant, malgré la situation, le président de la République a eu une pensée envers tous les travailleurs. Il leur a adressé  ses chaleureuses félicitations, ainsi que ses meilleurs vœux de bien-être et de réussite à l’ensemble des travailleurs de notre pays. « L’événement, qui célèbre et consolide les acquis du monde du travail, est un rendez-vous majeur à travers le monde », a soutenu le président de la République dans un communiqué

Dans le même esprit, il exhorte le Gouvernement à veiller à la mise en œuvre des mesures prévues en faveur de la protection de l’emploi et des salariés dans le cadre du Programme de Résilience économique et sociale de riposte au COVID-19.

En outre, le Président Macky Sall rassure que le Gouvernement poursuivra, avec l’ensemble des parties prenantes, le processus de finalisation du Pacte de Stabilité sociale et d’Emergence économique, symbole d’une volonté commune de nouer un contrat social solide, fécond et durable.