NETTALI. COM- L‘Association de la presse pour l’entraide et la solidarité ( Après) est préoccupée par le sort des journalistes et autres acteurs des médias qui n’ont pas de maison. Elle ambitionne de créer la Cité de la presse à Bambilor. Le maire de la localité, Ndiagne Diop, s’est engagé à accompagner ledit projet. 

Le maire de Bambilor s’engage à “loger” les journalistes et autres acteurs des médias. Suite à une sollicitation de l’Association de la presse pour l’entraide et la solidarité ( Apres ), Ndiagne Diop qui recevait une  forte délégation de l’association, a promis d’accompagner ses membres. Ces derniers veulent mettre sur pied la Cité de la presse et ont jeté leur dévolu sur Bambilor. “Il n’y a pas meilleur choix que Bambilor”, s’est justifié Sambou Biagui, président de l’Apres, soulignant que la précarité empêchent beaucoup d’hommes des médias d’avoir un toit.

Abondant dans le même sens, Abass Sow, SG de l’Association a, selon le communiqué, expliqué la précarité dans laquelle vivent les professionnels des médias. C’est, à l’en croire, ce qui justifie la création de l’APRES pour œuvrer à assurer un toit mais aussi la prise en charge sanitaire de tous les acteurs des médias.

Vantant  les mérites de sa commune qui, dit-il, regorge d’énormes potentialités, le maire de la commune de Bambilor a indiqué que des assiettes foncières existent dans la commune mais, précise-t-il, leur acquisition obéit à certaines règles et normes. Aussi s’engage à accompagner l’APRES dans l’acquisition d’hectares de terre en ce qui concerne le volet administratif.

Le  khalife général de Bambilor Thierno Amadou Bâ, patron de presse par ailleurs, a formulé des prières pour les  journalistes.