NETTALI.COM – La Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest a mis sur place un dispositif d’accompagnement dans le cadre de la gestion du coronavirus.

Celle-ci permet aux établissements de crédit d’élargir la mesure de report des échéances aux prêts accordés aux salariés du secteur privé ainsi qu’aux entreprises individuelles affectées par la crise sanitaire pour une durée de trois mois renouvelable une fois.

Sous ce rapport, les mesures de report couvrent l’ensemble des entreprises affectées par la pandémie et il revient aux établissements de crédit d’évaluer la situation de leurs clients. La Banque centrale affirme avoir déjà pris les mesures d’envergure pour l’accès des établissements de crédit dans le cadre de l’atténuation des effets de la pandémie. Toutefois, les situations particulières pourraient être examinées par les services de l’institution d’émission et des mesures exceptionnelles pourront suivre. Dans ce dispositif d’accompagnement, les salariés continueront à percevoir l’intégralité de leurs revenus.

En outre, la BCEAO prévoit de veiller à ce que le report d’échéances ne génère pas de coûts supplémentaires en intérêts, frais ou pénalités de retard pour le client. Ce report ne constitue pas un abandon de la créance, ni en capital ni en intérêts ; il s’agit, pour les établissements, d’arrêter le cours des intérêts et d’attendre que leurs clients concernés reviennent à une meilleure fortune.