NETTALI.COM – Les personnes citées dans l’affaire Hiba Thiam, morte lors d’une soirée privée aux Almadies, ont été déférées au parquet ce mercredi 8 avril. Il s’agit de Dame Amar, Louty Bâ, Diadia Tall, Djibril Ndiogou Bassel dit «Nékh», Fatima dite «Poupette», Alia, Amadou Niane et un policier-motariste. Les déférés font l’objet d’un retour de parquet.

C’est au commissariat central de Dakar que les personnes arrêtées dans le cadre de  l’enquête sur la mort de la jeune Hiba Thiam, survenue aux Almadies, dans la nuit du vendredi 3 au samedi 4 avril, vont passer la nuit de ce mercredi.

La Section de recherches de la gendarmerie de Colobane qui a bouclé son enquête, mardi, les a déférées ce mercredi matin. Cependant, Dame Amar, Louty Bâ, Diadia Tall, Djibril Ndiogou Bassel dit «Nékh», Fatima dite «Poupette», Alia, Amadou Niane et un policier-motariste, ont fait l’objet d’un retour de parquet. Ils n’ont pas pu être été présenté au procureur ou à un juge d’instruction qui doit les édifier sur leur sort.

Les déférés ont été arrêtés, suite à la mort de Hiba Thiam au cours d’une soirée privée aux Almadies. Le certificat de genre de mort a conclu à une mort provoquée par «une hémorragie articulaire» sans toutefois préciser qu’il s’agit d’une overdose ainsi qu’une certaine presse l’a laissé entendre.

Il faut juste noter que la majeure partie des mis en cause a nié avoir consommé de la drogue, au cours de l’enquête, à l’exception de la Franco-tunisienne de la bande, Alia qui a avoué qu’ils ont bien snifé de la poudre blanche.

D’ailleurs, les enquêteurs ont découvert sur les lieux du drame, des traces de drogue (Chlorohydrate de cocaïne) sur les rebords de cartes bancaires trouvées sur place. Même s’ils n’ont toujours pas mis la main sur de la drogue.

A noter que Amadou Niane n’était pas sur les lieux au moment des faits. On lui reproche d’avoir aidé son ami, Dame Amar à se cacher.