NETTALI.COM – Depuis quelque temps, une rumeur persistante cherche à établir que la Société africaine de raffinage (SAR)  traverse des difficultés d’approvisionnement. Un risque de rupture que le ministre a écarté. 

Interpellé sur la question, lundi 6 Avril,  le ministre du Pétrole et des Energies dément en ces termes : « Le ministre de l’Energie que je dirige n’a pas eu connaissance de difficultés de la SAR. Il arrive que la SAR soit à l’arrêt dans l’attente de cargaisons qui doivent décharger. Même au moment où je vous parle, il y a une cargaison qui est en train de décharger sur la base des informations qui m’ont été fournies par la direction générale. Et globalement, les stocks dans le pays permettent à la SAR d’être confortable. Alors je ne suis pas au courant d’une difficulté particulière. Il peut arriver qu’il y ait des difficultés passagères mais qui n’impactent pas sur l’approvisionnement du pays. Il ne vous a pas échappé que le 4e point du programme de résilience économique et sociale du président Macky Sall concerne la sécurisation des approvisionnements en hydrocarbures et en denrées de première nécessité. Ce point tient à cœur l’Etat qui ne veut pas avoir de surprise. Maintenant si la conjoncture actuelle cause des impacts négatifs sur les transports maritimes, là, on pourrait avoir quelques soucis mais pour le moment, les clients vont être correctement approvisionnés et stocks disponibles peuvent faire face aux demandes ».

Mouhamadou Makhtar Ciss a fait cette précision au cours du point de presse qu’il a conjointement animé avec son collègue de l’Hydraulique, Serigne Mbaye Thiam. Cette rencontre visait à expliquer aux Sénégalais la décision du chef de l’Etat, portant sur la gratuité de l’eau et de l’électricité, pour les abonnés de la tranche sociale, dans le cadre des efforts entrepris pour tenter d’endiguer les contrecoups de la propagation du coronavirus au Sénégal.