NETTALI.COM  – Présent à la conférence de presse donnée par le ministre de la Santé ce jeudi, le professeur Moussa Seydi a encore redit tout le bien qu’il pensait du traitement des malades du Covid-19 par la chloriquine. Il révèle que les patients guérissent plus vite avec ce traitement.

Chef du Service des maladies infectieuses de l’Hôpital Fann, le professeur Moussa Seydi s’occupe de la prise en charge des malades du Covid-19. Un mois après l’entrée du virus au Sénégal, il était présent ce matin à la conférence de presse donnée par le ministre de la Santé.

Le virus vient de nous prendre un Sénégalais que tout le monde connaît et qui représente beaucoup pour ce pays, M. Pape Diouf. Je voudrais présenter mes condoléances à sa famille, à ses amis et à tout le Sénégal“, a d’abord indiqué Moussa Seydi. Faisant le bilan de la prise en charge un mois après le premier cas enregistré le 2 mars dernier, le professeur Seydi souligne : “Nous avons eu à hospitaliser 195 cas de Covid-19. Parmi ces cas, 55 sont guéris et 138 sont sous traitement.” Et de révéler : “Les patients sous traitement tel que l’hydroxychloriquine guérissent plus vite.

Toutefois, le chef du service des maladies infectieuses de l’Hôpital Fann se veut prudent. Puisqu’il ajoute : “En matière de science, la constatation seule ne suffit pas. Il faut faire des recherches poussées avant de valider une attitude. Mais les résultats que nous avons constatés nous rassurent et rassurent toute mon équipe. Nous allons continuer dans ce sens.”

En outre, le professeur Moussa Seydi rappelle que la prise en charge ne se limite au traitement spécifique. “Ce traitement permet de raccourcir la durée d’hospitalisation. Mais ce n’est suffisant si on n’y ajoute pas le traitement symptomatique qui est essentiel“, dit-il. Selon lui, certains patients ont d’autres pathologies. Ce qui lui fait dire qu’il faut prévenir les autres complications comme la surinfection. Et d’insister : “L’automédication reste dangereuse.”