NETTALI.COM- Face à la pandémie du Coronavirus, le Syndicat des professionnels de l’information et de la communication est monté au créneau pour « rappeler aux journalistes quelques règles de base ».

Le Synpics veut un traitement irréprochable des informations liées au Coronavirus. Le Syndicat a publié un communiqué pour faire un certain nombre de recommandations aux journalistes. A ce propos, le Ben invite les journalistes à privilégier leur bonne santé et à ne pas succomber à la course au scoop.

Ainsi, relève le document de presse, il leur est demandé de ne pas aller en contact de personnes ou zones supposées ou réellement infectées. « La responsabilité des Rédactions consiste à ne pas envoyer les reporters dans des zones où chez des personnes à risque », mentionne-t-on dans le communiqué. « Toute information à destination du public doit être vérifiée et confirmée par des sources médicales notamment. Le traitement des informations portant sur le Covid-19 doit se faire en toute Responsabilité pour éviter la psychose et les mauvaises interprétations », ajoute la même source.

De même, l’organisation syndicale des professionnels des médias demande aux journalistes d’éviter de donner la parole aux non spécialistes. « Plusieurs fausses informations faisant référence à des supposés remèdes notamment traditionnels sont relayées depuis l’apparition du CoronaVirus », constate le Synpics pour le regretter, ajoutant qu’une « telle pratique est dangereuse en ce qu’elle peut susciter chez le public des réactions inattendues ».

Le respect des personnes malades également doit être de rigueur dans le contexte actuel. Les professionnels des médias devraient se garder de divulguer certaines informations relatives à la situation sanitaire des patients testés positifs de la maladie. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle le Synpics rappelle aux journalistes qu’il leur est fait obligation de respecter la dignité et la vie privée des personnes touchées en ne révélant pas leur identité, sous peine d’être traduits devant les juridictions nationales.

Les journalistes sont, dans le même ordre d’idée, invités à éviter toute action pouvant entraver le travail des services compétents dans la gestion de la pandémie.