NETTALI.COM – Alors que le nombre de mandats présidentiels est limité à deux en Russie, le président actuel Vladimir Poutine souhaiterait que cette contrainte saute.

Devant le Parlement, le président russe a indiqué mardi qu’il était possible de « réinitialiser » le compteur. Si ce verrou saute, Vladimir Poutine pourra de nouveau se présenter en 2024, lorsque son mandat actuel expirera. « En principe, cette option serait possible, mais à une condition : si la Cour constitutionnelle russe conclut officiellement qu’un tel amendement n’est pas contraire à la loi fondamentale », a-t-il ajouté. Et « seulement si les citoyens soutiennent un tel amendement lors du vote national du 22 avril ».

Vladimir Poutine a également affirmé qu’un « pouvoir présidentiel fort est absolument nécessaire à la Russie » et que « la situation économique et sécuritaire actuelle le rappelle encore une fois ». Tout en reconnaissant que « les Russes doivent avoir dans n’importe quelle élection une alternative », il a estimé que « la stabilité est peut-être plus importante et doit être prioritaire ».

Adoption en deuxième lecture

Les députés russes ont adopté mardi en deuxième lecture, la plus importante, les amendements constitutionnels voulus par Vladimir Poutine et qui visent à marquer de son empreinte la Russie pour les décennies à venir. Annoncée par surprise par le président en janvier, cette première révision de la Constitution depuis son adoption en 1993 est largement considérée comme une manière de préparer l’après-2024, date où son dernier mandat présidentiel s’achèvera. Le texte a été soutenu par 382 députés de la Douma, la chambre basse du Parlement, tandis que 44 se sont abstenus et personne n’a voté contre. La troisième et dernière lecture aura lieu mercredi, le texte devant être soumis le jour même pour approbation au Conseil de la Fédération, la chambre haute.

Avec lepoint.fr