NETTALI.COM – Dans la plus grande discrétion, Makhtar Cissé et ses équipes ont ressui à renouer le dialogue entre les transporteurs et leurs patrons et faire suspendre leur grève de 72 heures.

Le mardi 3 mars 2020,  l’assemblée générale du SNTPGS regroupant les travailleurs du sous-secteur du transport routier des hydrocarbures avait décrété une grève de 72 heures à partir de ce jour à minuit.
Leur plateforme revendicative portait, entre autres sur, la demande de négociations sur l’annexe de la Convention collective signée en août 2019 et devant prendre en charge le segment transport routier des hydrocarbures. Les travailleurs fustigent une mauvaise volonté des employeurs à travers le non-respect du planning des réunions et le refus de désigner leurs représentants dans la commission de négociation.
L’autre pomme de discorde portait sur le climat délétère qui prévaut dans une des sociétés de transport et qui a procédé au licenciement d’un délégué du personnel et de quatorze autres personnes.
Aussitôt informé, Mouhamadou Makhtar Cissé, ministre du Pétrole et des Énergies, a demandé à rencontrer les camarades de Cheikh Diop ; pour des raisons de calendrier et de réunion du Conseil des ministres, la réunion avec le ministre n’a pu se tenir.
Malgré tout, M. Cissé a demandé à ses collaborateurs de tenir la rencontre au cabinet en leur indiquant les directives suivantes : rassurer les travailleurs sur la volonté de l’Etat de maintenir un climat de dialogue surtout dans le contexte actuel de notre pays qui attire beaucoup d’investisseurs et fait nourrir beaucoup d’espoir à la veille de la production de pétrole et de gaz ; rétablir le dialogue entre les protagonistes ; faire lever le mot d’ordre qui pourrait porter préjudice aux Sénégalais dans cette période où de nombreux événements religieux se tiennent au Sénégal. Qui plus est, il serait risqué de menacer la fourniture d’électricité dans un contexte d’épidémie Coronavirus.
C’est ainsi que le directeur de cabinet Abdoulaye Dia, accompagné des principaux collaborateurs du ministre, a ouvert la rencontre à laquelle ont répondu présents de façon massive tous les acteurs.
Les négociations ont par la suite été dirigées de main de maître par Manar Sall nouveau DG de Petrosen TS et clôturées par Mr Mouhamadou Makhtar Cissé, ministre du Pétrole et des Énergies. Son collègue en charge du Travail était aussi représenté par un collaborateur.
Les protagonistes sont finalement parvenus à un accord dont le premier pas est l’ouverture des négociations avec un calendrier précis qui sera supervisé par le ministère en charge du Travail, de concert avec le ministère du Pétrole et des Énergies. Le mot d’ordre a ainsi été levé le même jour par l’assemblée générale des travailleurs.