NETTALI.COM – Pour redresser ses comptes, le groupe Air France-KLM a fait savoir à ses salariés que ces mesures se feront uniquement sur la base du volontariat.

Face à l’effondrement des réservations depuis le début de la crise liée au coronavirus, Air France invite ses salariés à poser des congés ou encore à utiliser leur compte épargne-temps. Et pour ceux qui auraient déjà posé tous les jours dont ils bénéficient, la compagnie propose… des congés sans solde. Autre option proposée par la direction de la compagnie : une réduction du temps de travail dans certains secteurs, souligne France Inter.

La direction de la compagnie aérienne a fait savoir à ses 45 000 salariés que ces mesures se feront uniquement sur la base du volontariat. « On va attacher les ceintures et voir quand on sort de cette zone de turbulence », a ainsi confié un délégué syndical à Franceinfo qui espère un rétablissement de la situation d’ici le début de l’été.

Ces mesures mises sur la table illustrent déjà les difficultés rencontrées par la compagnie fragilisée par la chute du nombre de réservations et la multiplication des annulations. En février, le groupe avait estimé que la seule suspension des vols vers la Chine allait lui coûter entre 150 et 200 millions d’euros.

Des réservations en berne pour l’été

Depuis, Air France ne souhaite plus communiquer de nouvelles données. Un silence qui laisse présager des pertes de plus en plus colossales pour le groupe. Faute de passagers, la compagnie aurait réduit de moitié les fréquences sur certaines destinations asiatiques, notamment la Corée du Sud et Singapour, précise Le Monde.

Et les perspectives ne s’annoncent pas bonnes. Des sources syndicales ont déjà évoqué des réservations en berne pour l’été, faute de visibilité.

Pour tenter de limiter les coûts, la compagnie a déjà anticipé les opérations de maintenance d’un certain nombre d’avions. Enfin, elle a également redéployé des vols sur des zones moins exposées au virus comme les Caraïbes, l’Océan indien ou l’Afrique.

Air France n’est pas la seule compagnie à employer les grands moyens pour réduire ses coûts. L’entreprise allemande Lufthansa envisage de réduire jusqu’à 50 % de ses vols. Elle va également geler les embauches et incite « dès maintenant » ses salariés à prendre des congés sans solde.

Avec leparisien.fr