NETTALI.COM – Il règne à l’Agence de presse sénégalaise (Aps) un climat social délétère, depuis quelque temps. Le secrétaire général du SYNPICS, par ailleurs journaliste dans cette entité, a décidé de porter plainte contre le directeur général Thierno Birahim Fall.

 Tout s’accélère dans le  bras de fer entre le directeur général de l’Agence de presse sénégalaise et son collaborateur, Ahmadou Bamba Kassé, par ailleurs secrétaire général du Syndicat national des professionnels de l’information et de la communication (SYNPICS).

Le journaliste qui tient présentement un point de presse a décidé de porter plainte contre ce Thierno Birahim Fall.
« L’APS est une entité qui appartient à l’État et que certaines décisions, même si, elles lui appartiennent, doivent respecter les lois et règlements », rappelle le syndicaliste, qui est revenu sur la plainte déposée il y a 15 jours contre le directeur général Thierno Birahim Fall. Appelant les autorités habilitées à s’en  saisir pour que justice soit faite, il a dénoncé ce qu’il appelle la gestion cavalière de l’agence de presse.

Parallèlement, le Bureau exécutif national du SYNPICS, dans un communiqué qui nous est parvenu lundi, a renouvelé son soutien à son secrétaire général.

« Compte tenu de la situation déplorable qui prévaut actuellement à l’Agence de Presse Sénégalaise (APS), certaines personnes malintentionnées ont tenté de ternir l’image du camarade Secrétaire Général national du Syndicat des Professionnels de l’Information et de la Communication du Sénégal (SYNPICS), Ahmadou Bamba KASSE. Sans compter la campagne de désinformation intentée contre Mr Kassé », déclare le BEN.

Le bureau Exécutif National (BEN) qui suit avec un grand intérêt  l’évolution des choses à l’APS et ce depuis le début de la crise en recueillant le témoignage des parties prenantes, « estime que tout n’est qu’une entreprise satanique orchestrée par le directeur lui-même et son conseil juridique ».