NETTALI.COM- A Valence, en Espagne, 21 Sénégalais croupissent dans les geôles. Selon le député Mor Kane qui a fait la révélation hier, on leur reproche plusieurs délits dont le meurtre, le trafic de drogue et les violences basées sur le genre.

Selon Mor Kane, qui s’est confié hier à “EnQuête’’, 21 Sénégalais dont 14 hommes et 7 femmes sont emprisonnés dans différentes prisons de Valence.
La justice espagnole reproche à nos compatriotes entre autres délits, le trafic de drogue, les violences basées sur le genre (VBG), le meurtre et l’outrage à agent.

Outre les problèmes judiciaires, les Sénégalais vivant à Valence ont exposé au député Mor Kane d’autres difficultés auxquelles ils font face et qui sont liées à la délivrance des passeports, au regroupement familial, aux tracasseries de la police espagnole, à la limitation de l’âge d’entrée des véhicules importés d’Europe au Sénégal, au rapatriement des corps sans vie d’émigrés, aux meurtres des ressortissants sénégalais, entre autres.

“Nos compatriotes ont besoin d’un soutien des consuls pour leur faciliter la tâche, surtout pour l’obtention de leurs papiers. Il faut que le gouvernement les aide dans ce sens-là, car cela va participer à mieux s’en sortir. Imaginez qu’il y a des personnes qui avaient déposé leurs pièces d’identité bien avant l’élection présidentielle de 2019 et qui n’ont toujours rien reçu. Il faut que le gouvernement prenne en charge cette question, car elle cause beaucoup de tort à nos compatriotes’’, a déclaré Mor Kane.

Le député de la diaspora a invité l’Etat à prendre des décisions fermes dans ce sens. “On ne peut pas agir autrement. Il faut aussi qu’on leur dise ce qu’on peut faire en tant que député, la limite de nos prérogatives. Moi, en tant que député, je dois aller à la rencontre de la population pour savoir ce dont elles souffrent. Je compte aussi faire les autres pays pour rencontrer les Sénégalais qui y vivent. J’ai déjà pris des engagements dans ce sens. La vie du parti (PDS) sera aussi au cœur des réunions, surtout avec nos militants’’, a conclu Mor Kane