NETTALI.COM – Arrêtés en marge de l’affaire Sonko / Adji Sarr, plus d’une vingtaine de personnes, dont Guy Marius Sagna, Biram Soulèye Diop et Assane Diouf, pourraient humer l’air de la liberté dès la semaine prochaine. 

Alors que l’on observe une atmosphère de décrispation, depuis la libération de Ousmane Sonko, vingt-quatre personnes, inculpées et placées sous mandat de dépôt en marge de cette affaire seront interrogées dans le fond entre lundi et mardi prochains.

En clair, informe la livraison de ce jeudi du quotidien « Libération », le dégel judiciaire annoncé, après l’implication directe du khalife général des mourides, qui a obtenu l’arrêt de la dernière manifestation du mouvement pour la défense de la démocratie, avant de parler avec le président Macky Sall, aura bien lieu.

Les avocats des inculpés, selon la même source, déposeront, après l’audition au fond, des demandes de liberté provisoire et le parquet a été instruit de ne pas s’y opposer. Le lundi 22 mars, le Doyen des juges va entendre, dans un premier temps, Guy Marius Sagna, Assane Diouf et Clédor Sène. Ces derniers avaient été placés sous mandat de dépôt pour association de malfaiteurs, provocation aux crimes et délits mais aussi organisation d’un mouvement insurrectionnel. En cause, un enregistrement audio que Clédor Sène avait envoyé à une tierce personne.

Aussi, le magistrat instructeur va-t-il faire face à Birame Soulèye Diop et Abasse Fall, respectivement administrateur de Pastef et responsable du même parti à Dakar. Ils avaient été inculpés en même temps que Patricia Marème Ngandoul, Fatima Mbengue, Bawaré Dia et Dahirou Thiam pour association de malfaiteurs, complicité de diffusion de contenus contraires aux bonnes mœurs, menace de voie de fait et violence.