NETTALI.COM –  Doter Dakar d’un statut particulier. Telle est la proposition portée par Aminata Mbengue Ndiaye, dans le sillage du journaliste Cheikh Diallo. Bamba Fall n’y va pas par quatre chemins pour dénoncer «un recul démocratique».

Après que la présidente du Haut conseil des collectivités territoriales (Hcct), dans le sillage du journaliste Cheikh Diallo, a proposé qu’on dote Dakar d’un statut partiulier, le maire de la Médina, Bamba Fall, sur le plateau de la Tfm ce lundi, a dénoncé ce qu’il perçoit comme un complot.

«C’est un recul démocratique. Ceux que nous avons en face de nous sont des peureux. Ils redoutent la puissance du futur maire de Dakar, quand ils pensent à toutes leurs manœuvres pour barrer la route à Khalifa Sall. D’autant plus, qu’ils sont convaincus que le président Macky Sall ne briguera pas un 3e mandat. Vous savez, il est extrêmement difficile pour un parti au pouvoir de remporter les locales à Dakar. Ce n’est même pas possible. Les services de renseignant leur ont dressé la situation sur le terrain», fait savoir le maire socialiste.

L’invité de «Soir d’info» de poursuivre : «Il ne faut pas oublier que l’emprisonnement de Khalifa Sall n’était pas leur option initiale. Leur option initiale était de l’amener à  perdre à Dakar. Si khalifa Sall avait perdu en 2014, il n’y aurait pas cette procédure qui l’a conduit en prison. En 2009, il y avait une liste pour la ville de Dakar et chaque commune d’arrondissement disposait d’un quota de sièges pour cette ville. Avec l’acte 3 de la décentralisation, ils ont chamboulé la procédure pour essayer d’empêcher l’élection de Khalifa Sall en 2014. Pour la première fois, y a des maires de commune qui ne siègent pas à la ville de Dakar. C’est le cas de Barthélémy Dias, Madiop Diop et Palla Samb de Point E qui ne sont pas conseillers à la ville. Quand il y a mutualisation au sommet, des maires sont absents alors que des conseillers sont présents. Mimi Touré avait, en tant que Premier ministre, une caisse noire pour bloquer Khalifa Sall à Grand-Yoff. Quand tout cela a échoué, ils ont établi un plan B pour emprisonner Khalifa Sall».

A la question de savoir pourquoi c’est Aminata Mbengue Ndiaye et non un apériste de souche qui a porté cette proposition, Bamba Fall répond qu’ils «sont tous de l’Apr». «Parce qu’il y a l’Apr et des antichambres de l’Apr», juge-t-il.

Pour lui, «c’est un ballon de sonde, comme ce fut le cas avec le parrainage».

«Avec le suffrage universel Dakar, le maire de Dakar est connu d’avance. C’est un recul démocratique de plus de 30 ans, parce que depuis l’ère Lamine Guèye et bien avant, Dakar a toujours élu son maire», termine-t-il son propos.

Pour mmémoire, en marge de la première Session ordinaire de l’année 2020 du Haut conseil des collectivités territoriales (Hcct) sur le thème de l’équité territoriale, la Présidente de l’Institution a déclaré que «Dakar aura un statut spécial». En cas de mise en œuvre dudit statut, le maire de Dakar est nommé par décret.