NETTALI.COM  – “Enlevée” mercredi et retrouvée vendredi à Touba, la dame Coumba Kane de Keur Mbaye Fall est tombée dans son propre piège. En l’auditionnant vendredi, les enquêteurs se sont vite rendus compte qu’elle n’a jamais été kidnappée.

Retrouvée par la police vendredi à Touba, la dame Coumba Kane a été transférée pendant le week-end à la Lgi de Mbao qui l’a finalement transmise à la section de recherche de Colobane où les gendarmes vont poursuivre l’enquête sur son rocambolesque “enlèvement”. Mais les enquêteurs ont eu le temps de l’entendre une première fois dans la capitale du mouridisme. Une audition qui a vite permis de déconstruire ce qui n’était finalement qu’une légende montée par la jeune dame de 36 ans. A quelles fins? La suite de l’enquête le dira.

Toujours est-il que, selon nos sources, les enquêteurs ont vite été intrigués par les incohérences notées dans le récit de la femme. Cette dernière prétend avoir quitté son domicile le mercredi pour se rendre à l’hôpital. Or, elle avait pris le soin de mettre plusieurs habits différents dans son sac. Pourquoi faire? Mieux ou pire, Coumba Kane avait sur elle plusieurs puces de téléphone portable. “Le numéro à partir duquel elle a appelé son mari pour signaler son supposé enlèvement est différent du numéro que lui connaît sa famille”, confie une source.

En outre, les enquêteurs ont été étonnés qu’une dame qui soutient avoir échappé à ses ravisseurs et couru sur plusieurs kilomètres n’en garde aucune trace. Même ses chaussures sont restées intactes.

Coumba Kane a également dit aux enquêteurs avoir échappé à ses ravisseurs en même temps qu’une autre jeune femme. A la question de savoir quel âge devait avoir la mystérieuse femme, elle dit environ 17 ans. Comment a-t-elle alors pu courir sur des kilomètres et plus vite qu’une fille beaucoup moins qu’âgée qu’elle. Autant d’incohérences qui accréditent la thèse de la fugue. A quelles fins ? C’est ce que les enquêteurs tentent désormais de savoir.