NETTALI. COM- Le ministre du Tourisme, Alioune Sarr, s’est senti diffamé par le site d’informations, Leral.net. Pour laver son honneur, il réclame 1 milliard de francs Cfa au titre de dommages et intérêts.

Le directeur de publication du site Leral.net, Mamadou Fall et son reporter Mame Diarra Fall sont poursuivis pour diffamation par le ministre en charge du Tourisme et des Transports aériens. Alioune Sarr s’est senti diffamé par un article publié par le site le vendredi 4 octobre et intitulé : “Au lieu de promouvoir le Sénégal, Alioune Sarr et sa clique font la bamboula au Salon mondial du tourisme”.

Dans la citation directe, Mes Khassimou Touré et Mbaye Dieng reprochent aux journalistes d’avoir traité leur client de “mauvais ministre de la République, dilapidateur de ressources publiques mettant en avant ses intérêts personnels à la fois suspect et versant dans le népotisme. Mais, également, un mauvais père de famille et/ou mari entretenant des relations suspectes avec une sulfureuse”.

Selon les termes de la citation, le site a écrit : “Alioune Sarr pour ne pas le nommer, a dilapidé les maigres ressources de son département pour un salon dont les éditions précédentes n’auront pas rapporté plus d’une dizaine de touristes au Sénégal”.

Le même article accuse le ministre d’avoir eu recours ” à une entente directe en confiant le marché de communication du Salon à Mondial Com de “la sulfureuse Amy Sarr Fall “.

Pour les deux avocats, ces propos “portent, à l’évidence, gravement atteinte à l’honneur et à la considération “. C’est pourquoi, le ministre Alioune Sarr réclame le montant d’un milliard de francs Cfa au titre de dommages et intérêts.
L’affaire jugée ce mardi sans les prévenus, sera vidée le 28 janvier prochain.